En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Discussion avec Patrice Rollet
animée par Bernard Benoliel

« Sans se vouloir testamentaire, Out-Takes from the Life of a Happy Man livre cependant l'un des secrets de son art poétique. Le cinéaste y montre, sans jamais le dire, comment il monte en dehors du tourné-monté à la prise de vue dont il a toujours été, avec Stan Brakhage, le virtuose le plus accompli. Il s'agit, un des cartons liminaires le précise, de restituer fidèlement le rythme de la vérité (''film the rythm of truth'') à l'œuvre dans tous les petits riens méconnus de sa vie que recèlent les chutes de l'abondant journal filmé. »
(Patrice Rollet, Diaries, Notes and Sketches de Jonas Mekas, Yellow Now, 2013)


Philosophe de formation, essayiste et critique de cinéma, Patrice Rollet a été membre du comité de rédaction de la revue Trafic, l'un des responsables de la revue Vertigo et le directeur littéraire des Cahiers du cinéma. En 2004, il a édité chez P.O.L Espace négatif de Manny Farber, Je n'avais nulle part où aller de Jonas Mekas, et a dirigé l'édition des œuvres de Serge Daney : La Maison cinéma et le monde. Il a enseigné le cinéma à l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy et a publié, entre autres, Passages à vide (P.O.L, 2002), Diaries, Notes and Sketches de Jonas Mekas (Yellow Now, 2013) et Descentes aux limbes (P.O.L, 2019).

Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.