Discussion avec Gabriela Trujillo animée par Bernard Benoliel

À la suite de la projection de Liza de Marco Ferreri.

« Une femme aime un homme qui aime un chien. L'homme a fui le monde et, de toutes les femmes du monde, devait s'échouer près de lui la plus belle et insupportable de toutes. Le réel ne les concerne plus – mais il y a le chien Melampo qui n'est qu'amour, la plus attachante vedette animale du cinéma de Ferreri. Liza ou la chronique de la métamorphose amoureuse d'une femme. »
(Gabriela Trujillo, Marco Ferreri – Le cinéma ne sert à rien, Capricci, 2021)

À partir de 17h15, la discussion sera suivie d'une signature par Gabriela Trujillo de son essai Marco Ferreri – Le cinéma ne sert à rien (Capricci, 2021) et de son roman L'Invention de Louvette (Verticales/Gallimard, 2021) à la librairie de la Cinémathèque.


Spécialiste des avant-gardes latino-américaines et européennes, Gabriela Trujillo est directrice de la Cinémathèque de Grenoble. Elle a récemment publié deux ouvrages, un essai : Marco Ferreri – Le cinéma ne sert à rien (Capricci, 2021) et un roman : L'Invention de Louvette (Verticales/Gallimard, 2021).

Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.