En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Hitchcock, Anglais

Hitchcock, Anglais
Conférence de Bernard Benoliel

Hitchcock, Anglais à plus d'un titre : sa naissance, sa culture, son humour (noir), ses premiers pas dans le cinéma... Jusqu'en 1939, date de son départ pour les États-Unis, ce jeune prodige tourne à Londres pas moins de vingt-trois longs métrages, soit presque la moitié de son œuvre complète. Et certains de ces films (Les 39 Marches, Quatre de l'espionnage, Jeune et innocent...) connaîtront à Hollywood, parfois le temps d'une scène ou d'une situation, une reprise formelle et narrative, preuves d'une mémoire visuelle et sonore au long cours. Hitchcock réalisera même un remake américain de son Homme qui en savait trop de 1934. Installé à Los Angeles, il retournera plus d'une fois au pays natal, mais aussi, début 1944 et surtout à l'été 1945, pour contribuer à l'effort de guerre. Cette dernière expérience, longtemps ignorée, puis répertoriée sous le titre Memory of the Camps, va s'avérer mémorable et influencer en profondeur la carrière hollywoodienne du cinéaste.


Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.