En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Dialogue avec Arnaud Desplechin à propos de « Sobibor »

À la suite de la projection de Sobibor, Arnaud Desplechin parle du film de Claude Lanzmann, de son importance, ainsi que de son incidence sur Roubaix, une lumière, projeté lors de la séance précédente. Rencontre animée par Bernard Benoliel.

« Sobibor n'est pas une histoire de survie, ou si ça l'est aussi, la survie n'en est pas le point central à mes yeux. Ce qui est central, c'est l'héroïsme, l'usage de la violence, et le fait que Lerner et ses camarades aient mis leur vie en jeu. Ils sont sortis de la passivité, et ce point-là est très difficile à penser. » (Claude Lanzmann)


Arnaud Desplechin est cinéaste. Il a réalisé, entre autres, La Sentinelle (1992), Comment je me suis disputé ... (ma vie sexuelle) (1996), Un conte de Noël (2008), Trois souvenirs de ma jeunesse (2015), Roubaix, une lumière (2019).

Bernard Benoliel est directeur de l'action culturelle et éducative à la Cinémathèque française.