En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Jean Renoir / Michel Simon, et vice versa

Jean Renoir / Michel Simon, et vice versa
Dialogue avec Frédéric Bas

Frédéric Bas présentera Boudu sauvé des eaux, une projection suivie d'une discussion pour raconter comment Renoir a inventé Michel Simon et comment, en retour, Simon a été, au début des années 1930, le premier acteur à figurer les deux versants de l'imaginaire renoirien : le versant sombre et pessimiste (La Chienne) et le versant jouisseur et « anar » avec Boudu qui se joue de toutes les règles du jeu social pour recréer un monde. Renoir/Simon, Simon/Renoir : chacun des deux a permis à l'autre de développer écriture, jeu et mise en scène.

« Renoir est formidable. Il a des idées un peu « fortes ». Vous me comprenez, n'est-ce pas ? Renoir, c'est le fils du grand peintre. Homme prodigieux s'il en est. Il a réalisé tout Zola, et bien autre chose encore. Renoir est un sentimental doublé d'un homme d'action. » (Michel Simon)

« Michel Simon est un acteur pour lequel j'ai plus que de l'admiration. Il semble qu'il soit le théâtre ou le cinéma lui-même : c'est un personnage invraisemblable. Les dons de cet homme ne sont pas croyables. » (Jean Renoir)


Frédéric Bas enseigne l'histoire et la géographie, écrit pour le magazine culturel web Chronic'art et pour Médiapart. Il a aussi écrit Tanner ou l'optimisme, postface à Ciné-mélanges (Seuil, 2007).