En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
The Velvet Vampire

The Velvet Vampire

Stephanie Rothman
États-Unis / 1971 / 80 min

Avec Michael Blodgett, Sherry DeBoer, Celeste Yarnall.

Un couple de hippies rencontre une femme vampire dans le désert Mojave.


Stephanie Rothman, réalisatrice de The Velvet Vampire, fut l’une des rares femmes (on peut ajouter Roberta Findlay et Doris Wishman) à travailler dans le milieu du petit film de série à budget réduit et à destination essentielle des drive-in. Elle débute en 1966 en co-dirigeant Blood Bath, petite bande d‘horreur qui, déjà, est un récit vampirique. Pour la société New World de Roger Corman, qu’elle considérera toujours comme son mentor, elle signera la comédie The Student Nurse en 1970 et surtout, l’année suivante, ce Velvet Vampire qui met en scène un couple d’Américains invité dans le désert de Mojave par une mystérieuse jeune femme, qui se révèlera être un vampire de plusieurs centaines d’années. Le film, dont Stéphanie Rothman avouera qu’il lui a été inspiré par Les Lèvres rouges de Harry Kümel sorti l’année précédente, est une adaptation psychédélique et sensuelle du Carmilla de Sheridan Le Fanu. Rothman ne tournera que sept films. En voyant ce Velvet Vampire mais aussi son film de prison de femmes Terminal Island (L’Île du non-retour) en 1973, on ne peut que le regretter.

Séances

Séances passées