En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
La Veine d'or

La Veine d'or
La Vena d'oro

Mauro Bolognini
Italie / 1955 / 86 min

Avec Marta Toren, Richard Basehart, Mario Girotti, Titina De Filippo.

Corrado vit avec sa mère, veuve, qui le couve encore comme un enfant. Il lui présente un jour Manfredi, un ingénieur qu'il vient de rencontrer.


« Il s’agit d’un film réalisé pour une actrice qui à ce moment-là était très célèbre en Italie, Märta Torén, une star. Le thème de la découverte du sexe à travers la mère m’a toujours intéressé, et je l’ai abordé de manière plus sérieuse quelques années plus tard dans Agostino, d’après le très beau roman de Moravia. La Veine d’or est plus sentimental. » (Mauro Bolognini)

Séances

Séances passées


Générique

Réalisateur : Mauro Bolognini
Assistants réalisateurs : Mariano Laurenti, Annalena Limentani
Scénaristes : Gino De Santis, Jacques Rémy, Mauro Bolognini
Auteur de l'oeuvre originale : Guglielmo Zorzi d'après la pièce "La vena d'oro"
Société de production : Athena Cinematografica (Roma)
Producteurs : Ermanno Donati, Luigi Carpentieri
Directeur de production : Pietro Bigerna
Directeur de la photographie : Carlo Carlini
Cadreur : Luigi Filippo Carta
Ingénieurs du son : Umberto Picistrelli, Mario Amari
Compositeur de la musique originale : Carlo Rustichelli
Décorateur : Alberto Boccianti
Costumier : Maria De Matteis
Maquilleurs : Romolo De Martino, Franco Freda
Coiffeur : Renata Longari
Monteur : Roberto Cinquini
Script : Michele Lupo
Régisseurs : Piero Donati, Giancarlo Sambucini
Photographe de plateau : Vincenzo Palmarini
Interprètes : Marta Toren (Maria), Richard Basehart (Stefano Manfredi), Mario Girotti (Corrado), Titina De Filippo (Teresa), Bianca Maria Ferrari (Carla Albani), Elsa Vazzoler (la duchesse Giulia Carena), Henri Vilbert (le docteur Albani), Hélène Vercors (Signora Albani), Violetta Napierska (Violetta), Leonardo Botta (l'ami de Corrado), Arturo Bragaglia