En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
L'Important c'est d'aimer

L'Important c'est d'aimer

Andrzej Zulawski
France-Italie-RFA / 1974 / 113 min
D'après le roman La Nuit américaine de Christopher Frank.

Avec Romy Schneider, Fabio Testi, Jacques Dutronc, Klaus Kinski.

Un jeune photographe-reporter rencontre sur un plateau de tournage une actrice à la dérive, contrainte, pour subsister, de tourner dans des films pornographiques. Séduit, il se rend chez elle pour faire une série de photos.


L'histoire d'une passion destructrice et obsessionnelle. Angoissant et violent, outrancier et charnel, L'Important c'est d'aimer fait scandale à sa sortie. D'un romantisme noir, le film met en scène des personnages d'écorchés vifs, portés par le lyrisme de la musique signée Georges Delerue. Aux côtés de Jacques Dutronc – révélation du film en mari fantasque et fragile –, Romy Schneider, dans la peau d'une comédienne frustrée et meurtrie, dévoile sa part d'ombre et de souffrance. « Nadine est une naufragée de la vie, une opprimée. À l'inverse de moi, mais nous sommes tout de même unies par un lien très puissant : comme elle, je suis une femme perdue, une femme sacrifiée, et il me suffisait de faire appel à mes souvenirs. » En pleine gloire, elle accomplit une véritable performance. Sans doute le rôle le plus riche de sa carrière, auquel l'imagination tourmentée de Zulawski ne donne aucun répit. Un tour de force, couronné du premier César de la meilleure actrice.

Séances

Séances à venir

Ajouter 2022-06-05 15:00:00 2022-06-05 16:53:00 Europe/Paris L'Important c'est d'aimer L'Important c'est d'aimer Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Séances passées

Générique

Réalisateur : Andrzej Zulawski
Assistants réalisateurs : Laurent Ferrier, Franco Sormani, Philippe Lopez
Scénaristes : Christopher Frank, Andrzej Zulawski
Auteur de l'oeuvre originale : Christopher Frank d'après le roman "La Nuit américaine"
Dialoguiste : Christopher Frank
Sociétés de production : Albina Productions (Paris), Rizzoli Film (Roma), T.I.T. Filmproduktion GmbH (München)
Producteur : Albina Du Boisrouvray
Directeur de production : Georges Casati
Distributeur d'origine : Albina Productions (Paris)
Directeur de la photographie : Ricardo Aronovich
Cadreurs : Andrzej Jarozewicz, Walter Bal
Ingénieur du son : Jacques Gérardot
Compositeur de la musique originale : Georges Delerue
Décorateur : Jean-Pierre Kohut-Svelko
Costumier : Catherine Leterrier
Maquilleurs : Didier Lavergne, Massimo De Rossi
Coiffeur : Jean-Max Guérin
Monteurs : Christiane Lack, Geneviève Louveau, Marie-Claude Van Dorpp
Script : Elisabeth Rappeneau
Photographe de plateau : Jean-Pierre Fizet
Interprètes : Romy Schneider (Nadine Chevalier), Fabio Testi (Servais Mont), Jacques Dutronc (Jacques Chevalier), Klaus Kinski (Karl-Heinz Zimmer), Claude Dauphin (Mazelli), Roger Blin (le père de Servais), Gabrielle Doulcet (la femme de Mazelli), Michel Robin (Raymond lapade), Guy Mairesse (Laurent Messala), Katia Tchenko (Myriam), Nicoletta Machiavelli (Luce), Paul Bisciglia (l'assistant-metteur en scène), Jacques Boudet (Roger Beninge), Claude Legros (Manuel Rosenthal), Robert Dadiès (le docteur de l'hopital/l'acteur au théâtre), Gérard Zimmermann (Leonard), Sylvain Lévignac (le premier homme dans la brasserie), Michel Berreur (le deuxième homme dans la brasserie), Eric Vasberg (le troisième homme dans la brasserie), Guy Delorme (un homme de main de Mazelli), Gérard Moisan (un homme de main de Mazelli), Frédérique Baralle (la fille dans la brasserie), Jack Jourdan (Victor), Kira Potonie (la femme de Messala), Olga Valéry (la femme au godemiché), Michel Such (l'électricien), Nadia Vasil (la réalisatrice), Sin-May Zao (la vietnamienne), Georges-Fréderic Dehlen (l'acteur au théâtre), Jacques Van Dooren (Verdurin), Claudine Beccarie (une fille dans la partouze), Serge Godenaire (l'éphèbe de la partouze), Jerry Di Giacomo (l'anglais travesti), Manu Pluton (l'homme au gymnase)