En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Mort un dimanche de pluie

Mort un dimanche de pluie

Joël Santoni
France-Suisse / 1986 / 110 min

D'après le roman Mort un dimanche de pluie de Joan Aiken.

Avec Nicole Garcia, Dominique Lavanant, Jean-Pierre Bacri.

Un couple cherche à se venger d’un architecte, que le mari tient pour responsable d’un accident de chantier qui lui a coûté son bras et a causé la mort de sept ouvriers.


Thriller domestique, Mort un dimanche de pluie a tout du conte de Perrault, sadique et violent, avec ogre, marâtre et chaperon rouge traqué. Ici, pas de château gothique, de repaire de fantômes et autres parquets grinçants. Mais une maison d’architecte, de béton et de verre, luxueuse et glaciale, qui suggère à la fois la réussite et l’anxiété. Intensifiée par l’atmosphère grise et pluvieuse, la froideur du lieu a déteint sur la famille qui l’habite. Et lorsque les inquiétants visiteurs passent à l’acte, l’angoisse glisse subitement vers l’horreur la plus pure. Le malaise des personnages, parfaitement interprétés, devient alors celui des spectateurs. Dans le rôle inattendu de la sorcière, Dominique Lavanant joue une gouvernante absolument atroce, tandis que Nicole Garcia, superbe dans sa robe vermillon, se prépare effroyablement à tomber dans le piège.
À la sortie du film, qui en décontenança plus d’un, Jean-Claude Carrière déclara : « Dans ces maisons de luxe, tout semble fait pour l’assassinat, tout l’appelle : pas de volets extérieurs, pas de rideaux aux fenêtres, pas de rampe d’escalier, pas de cachette possible. Un rêve pour un criminel. Nous savons maintenant où la vraie terreur se situe. Tout simplement dans les matières mortes, que notre siècle a inventées. Le film jubilatoire de Santoni nous le dit à chaque image, avec force et intelligence. Les diaboliques sont toujours là. Seulement, maintenant, ces créatures retardataires se sont mises à vivre avec leur temps. Elles ont déménagé chez Le Corbusier. Et elles s’y portent à merveille. »

Séances

Séances à venir

Ajouter 2021-11-24 19:30:00 2021-11-24 21:20:00 Europe/Paris Mort un dimanche de pluie Mort un dimanche de pluie Salle Salle Georges Franju - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Générique

Réalisateur : Joël Santoni
Assistants réalisateurs : Raphaël Blanc, Stéphanie Matteuzzi
Scénaristes : Joël Santoni, Philippe Setbon
Auteur de l'oeuvre originale : Joan Aiken d’après le roman "Mort un dimanche de pluie"
Adaptateurs : Joël Santoni, Philippe Setbon
Dialoguiste : Philippe Setbon
Sociétés de production : Incite Productions, Soprofilms (Paris), FR3 Films Production, Slotint (Genève), RTS - Radio Télévision Suisse (Genève ; Lausanne)
Producteurs associés : Jacques Tronel, Raymond Vouillamoz
Producteurs délégués : Daniel Messère, Joël Santoni
Producteurs exécutifs : Laurent Ferrier, Yves Peyrot
Directeurs de production : Daniel Messère, Henri Lacombe
Distributeur d'origine : AAA Classic
Directeur de la photographie : Jean Boffety
Cadreur : Jacky Mahrer
Ingénieur du son : Jean-Pierre Ruh
Mixeur : Paul Bertault
Compositeur de la musique originale : Vladimir Cosma
Décorateur : Max Berto
Créateur du storyboard : Christian Lignan
Costumier : Corinne Jorry
Maquilleur : Joël Lavau
Coiffeur : Chantal Durpoix
Monteur : Martine Barraqué
Script : Marianne Schoch
Régisseur : Emile Felber
Coordinateur des effets spéciaux : Pierre Foury
Cascadeurs : Cécile Girard, Jean-Claude Zéférini
Photographe de plateau : Michel Israelian
Interprètes : Nicole Garcia (Elaine Briand), Dominique Lavanant (Hazel Bronsky), Jean-Pierre Bacri (David Briand), Jean-Pierre Bisson (Cappy Bronsky), Jean-Pierre Malo (Alain Milles), Christine Laurent (Diane), Étienne Chicot (Christian), Cerise Leclerc (Cric), Marshall Titus (le chanteur), Céline Vauge (Betty), Pierre Arbel, Denis Favrichon, Jean Filliez, René Groulade, Yves Jolidon, Jean-François Mathieu, Adrien Nicati, Nathalie Personnaz, Alain Rieder, Jan Rouiller, Georges Wod, Mayor, Margueritha Sanchez, Gérard Sutter, Patrick Uhlmann, Edmond Vuillod