En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Le Village des damnés

Le Village des damnés
Village of the Damned

John Carpenter
Etats-Unis / 1994 / 99 min

Avec Kirstie Alley, Christopher Reeve, Linda Kozlowski.

A Midwich, modeste village des Etats Unis, un phénomène mystérieux arrête le temps et plonge les habitants dans un sommeil surnaturel. Neuf mois plus tard, les femmes du village mettent au monde des enfants identiques et aux pouvoirs inquiétants.


Remake du film réalisé par Wolf Rilla en 1960.


Reprenant avec originalité le thème de l'invasion extraterrestre, le livre de John Wyndham, Les Coucous de Midwich, fit l'objet de deux adaptations cinématographiques, l'une britannique, l'autre hollywoodienne, chacune remarquable. La terreur qu'y dégage l'enfant est celle naissant de la surconscience d'un-être-au-monde, d'une volonté mécanique de domination de l'univers des adultes par un savoir quasi omniscient et une absence totale d'affect. C'est bien sur cette froideur et cette apparente hyper-lucidité dont témoignent les gamins qui singularise, ne serait-ce que par les contraintes de la direction d'acteur qu'ils induisent, les deux titres. Un enfant au cinéma c'est toujours le risque de l'accident et du surgissement de l'inattendu dans le plan. La monstruosité des gamins du Village des damnés repose justement sur cette impossibilité. L'enfant n'est plus un petit animal pulsionnel et émouvant mais un monstre froid, imprégné d'une vision darwinienne où s'impose le pouvoir du plus fort et une volonté objective de domination. La comparaison du film de Wolf Rilla et celui de John Carpenter est par ailleurs riche d'enseignement. Le Village des damnés version 1960 et Le Village des damnés version 1994 sont aussi deux grands films politiques, témoignant d'une vision esthétique et morale au bout du compte assez différente. Dans le film anglais, la collectivité en proie au danger représentée par les enfants réagit avec un relatif flegme, une ironie subtile et inquiète tout à la fois (que l'on doit notamment à l'interprétation magnifique de Georges Sanders) représentatif, peut-être, de présumées qualités nationales britanniques. L'enfant n'est ainsi qu'une forme poussée mais non antagonique de cette froideur désaffectée. Le film de Carpenter adopte un point de vue radicalement différent. Les enfants y incarnent le négatif absolu d'une humanité essentiellement sentimentale dont ils constituent une projection paranoïaque. C'est la menace d'un ordre totalitaire opposé à une certaine vision idéologique de l'individu et de la liberté qu'incarnent les petits envahisseurs.

Jean-François Rauger

Séances

Séances passées

Générique

Réalisateur : John Carpenter
Réalisateur seconde équipe : Jeff Imada
Assistants réalisateurs : Artist Robinson, Christian P. Della Penna, Charles K. Simmers III
Scénariste : David Himmelstein
Auteur de l'oeuvre originale : John Wyndham d'après le roman "The Midwich Cuckoos", Stirling Silliphant d'après le scénario du film "Le Village des damnés", Wolf Rilla d'après le scénario du film "Le Village des damnés", George Barclay d'après le scénario du film "Le Village des damnés"
Sociétés de production : Alphaville Productions, Universal Pictures
Producteurs : Michael Preger, Sandy King
Coproducteur : David Chackler
Producteurs délégués : James Jacks, Sean Daniel, Ted Vernon, Shep Gordon, Andre Blay
Directeur de production : Jeffrey Sudzin
Distributeur d'origine : UIP - United International Pictures
Directeur de la photographie : Gary B. Kibbe
Cadreurs : William Boatman, Dusty Blauvelt, William Waldman
Mixeur : Thomas Causey
Compositeurs de la musique originale : John Carpenter, Dave Davies
Créateur des décors : Rodger Maus
Directeur artistique : Christa Munro
Décorateurs : Barbara De Fina, Rick Brown
Costumiers : Robin Michel Bush supervision des costumes féminins, Bob Bush supervision des costumes masculins, Barbara Hartman-Jenichen
Maquilleurs : Ken Chase, Leslee Newcomb
Coiffeurs : Terry Baliel, Charlotte A. Gravenor
Monteur : Edward A. Warschilka
Script : Benu Bhandari
Directeurs de casting : Reuben Cannon, Sandy King, Cheryl Miller, Peter Jason
Coordinateurs des effets spéciaux : Roy Arbogast, Bruno Van Zeebroeck
Coordinateur des effets visuels : Bruce Nicholson
Cascadeur : Jeff Imada
Photographe de plateau : Sidney Baldwin
Interprètes : Christopher Reeve (le docteur Alan Chaffee), Kirstie Alley (le docteur Susan Verner), Linda Kozlowski (Jill McGowan), Michael Paré (Frank McGowan), Meredith Salenger (Melanie Roberts), Mark Hamill (le révérend George), Pippa Pearthree (Sarah, l'épouse de George), Peter Jason (Ben Blum), Constance Forslund (Callie Blum), Karen Kahn (Barbara Chaffee), Thomas Dekker (David McGowan), Lindsey Haun (Mara Chaffee), Cody Dorkin (Robert), Trishalee Hardy (Julie), Jessye Quarry (Dorothy), Adam Robbins (Issac), Chelsea DeRidder Simms (Matt), Renee Rene Simms (Casey), Danielle Wiener (Lily), Hillary Harvey (Mara à un an), Bradley Wilhelm (David à un an), Jennifer Wilhelm (Mara à quatre mois/David à quatre mois), Buck Flower (Carlton), Squire Fridell (le shérif), Darryl Jones (un policier de la route), Ed Corbett (l'adjoint plus âgé), Ross Martineau (le jeune adjoint), Skip Richardson (un adjoint), Tony Haney (le docteur Bush), Sharon Iwai (l'ophtalmologiste), Robert Lewis Bush (Monsieur Roberts), Montgomery Hom (un technicien), Steve Chambers (un policier), Ron Kaell (un policier), Seth Meyers (un policier) non crédité, Lane Nishikawa (un scientifique), Michael Halton (Harold, le pompiste), Julie Eccles (Eileen Moore), Lois Saunders (le médecin à la clinique), Sidney Baldwin (le médecin en salle d'accouchement), Wendolyn Lee (une infirmière), Kathleen Turco-Lyon (une infirmière), Abigail Van Alyn (une infirmière), Roy Conrad (Oliver), Dan Belzer (Sam, le jeune marié), Dena Martinez (Cindy, la jeune mariée), Alice Barden (une femme à l'hôtel de ville), John Brebner (un homme à l'hôtel de ville), Ralph Miller (un villageois), Rip Haight (l'homme au téléphone dans la station-service), Annie Lore (une femme à la kermesse), Jeff Scott (un technicien de laboratoire), Theodore Carl Soderberg (le shérif Mullin)