En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Babette s'en va-t-en guerre

Christian-Jaque
France / 1959

Générique

Réalisateur : Christian-Jaque
Assistants réalisateurs : Serge Vallin, Raymond Villette
Scénaristes : Raoul Lévy, Gérard Oury
Adaptateurs : Jean Ferry, Jacques Emmanuel
Dialoguiste : Michel Audiard
Sociétés de production : Iéna Productions, Les Films Ariane (Paris)
Producteur : Raoul Lévy
Directeur de production : Louis Wipf
Distributeur d'origine : Columbia Films (Paris)
Directeur de la photographie : Armand Thirard
Cadreur : Louis Née
Ingénieur du son : William Robert Sivel
Compositeur de la musique originale : Gilbert Bécaud
Décorateur : Jean André
Costumiers : Léon Zay, Jo Ranzato, Tanine Autré
Maquilleurs : Pierre Berroyer, Odette Berroyer
Monteur : Jacques Desagneaux
Script : Simone Bourdarias
Régisseur : Lucien Lippens
Coordinateur des effets spéciaux : Nicolas Wilcke
Photographe de plateau : Paul Apoteker
Interprètes : Brigitte Bardot (Babette), Jacques Charrier (le lieutenant Gérard de Crécy), Francis Blanche (le commandant Obersturmführer Schulz), Yves Vincent (le capitaine Darcy), Hannes Messemer (le général Franz von Arenberg), Pierre Bertin (le duc Edmond de Crécy), Ronald Howard (le colonel Fitzpatrick), René Havard (Louis), Mona Goya (Madame Fernande), Noël Roquevert (Gustave), Alain Bouvette (Emile), Charles Bouillaud (Pierrot), Max Elloy (Firmin), Viviane Gosset (la duchesse Hélène de Crécy), Jacques Hilling (le capitaine français), Robert Berri (le sergent Hill), Jean Carmet (Antoine), Roland Bartrop (l'estafette), Michael Cramer (Heinrich), Françoise Belin (Mado), Ariane Lancell (une prostituée), Jenny Orléans (une prostituée), Jean-Pierre Zola (le major allemand), André Dalibert (le fermier), Albert Michel (le fuyard), Claude Vernier (le radio), Colin Mann (l'officier à Douvres), Robert Mercier (le patron de l'auberge), Günter Meisner (un homme de la Gestapo), Antoine Baud (l'ordonnance du général von Arenberg), Lutz Gabor (le soldat allemand du poste 1-A), Philippe Clair (un résistant), Albert Daumergue (un voyageur dans le train), Edouard Francomme (un consommateur au café de Saint-Michel), Gaston Meunier (un voyageur à Douvres), Lucien Desagneaux (un Feldwebel), Raymond Pierson (un officier allemand), Pierre Durou, Carl Schell