En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Katia

Katia

Robert Siodmak
France / 1959 / 97 min
D'après le roman Katia, le démon bleu du tsar Alexandre de Lucile Decaux.

Avec Curd Jürgens, Romy Schneider, Pierre Blanchar, Michel Bouquet.

Katia, jeune fille de la noblesse, rencontre le tsar Alexandre II dans son pensionnat. Elle deviendra sa maîtresse puis son épouse morganatique, et l'aidera à concevoir des réformes et la nouvelle Constitution.


Vingt ans après Danielle Darrieux dans le film de Maurice Tourneur, Romy Schneider revêt le costume de Katia. L'histoire vraie d'une aristocrate russe et de ses amours tourmentées avec le Tsar. Par le réalisateur des Tueurs, Robert Siodmak, de retour en Allemagne après une belle carrière hollywoodienne.

Séances

Séances passées

  • Katia (Robert Siodmak / France / 1959 / 97 min / Numérique)

Vendredi 9 octobre 2015, 20h30 - Salle Jean Epstein → 22h10 (97 min)
Projection avec sous-titrage pour sourds et malentendants
  • Katia (Robert Siodmak / France / 1959 / 97 min / Numérique)

  • Katia (Robert Siodmak / France / 1959 / 97 min)

Générique

Réalisateur : Robert Siodmak
Assistant réalisateur : Ully Pickardt
Scénariste : Charles Spaak
Auteur de l'oeuvre originale : Marthe Bibesco
Adaptateur : Charles Spaak
Dialoguiste : Georges Neveux
Société de production : Speva Films
Directeur de production : Henri Baum
Directeur de la photographie : Michel Kelber
Ingénieur du son : Antoine Petitjean
Compositeur de la musique originale : Joseph Kosma
Décorateur : Jean d'Eaubonne
Costumiers : André Bakst, Rosine Delamare
Monteur : Louisette Hautecoeur
Interprètes : Curd Jürgens (Alexandre II), Romy Schneider (Catherine Dolgorouki), Pierre Blanchar (Koubarov), Gabrielle Dorziat (La directrice), Michel Bouquet (Jeliabov), Monique Tarbès, Sophie Poncin (une élève), Victor Tabournot, Hélène Lauterböck (dame de la cour), Liliane Chenevière (une élève), Elisabeth Fanty (une élève), Martine Spira (la belle-soeur), Egon vonJordan (l'aide de camp), Hans Czille (le tzarevitch), Marcel d'Orval, Irène Tunc, Françoise Brion (Sophie Perovski), Monique Mélinand (la tzarine), Jacqueline Marbaux (Mlle Trépeau), Margo Lion (la surveillante), Germaine Delbat (la gouvernante), Françoise Deldick (une élève), Danièle Dali (une élève), Senta Berger (dame de la cour), Alain Saury (Soloviev), Antoine Balpêtré (Kilbatchich), Hubert Noël (Michel Dolgorouki), Bernard Dhéran (Ryssakov), Yves Barsacq (Katourine), Robert Le Béal (le baron), Hans Unterkirchner (général Paskievitch), Pierre-Jacques Moncorbier (l'oncle de Ryssakov), Yves Gladine, Jacques Mancier