En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

La Passante du Sans-Souci

Jacques Rouffio
France-République fédérale d'Allemagne / 1981 / 115 min
d'après Joseph Kessel

En 1981, Max Baumstein abat l'ambassadeur du Paraguay avant de se constituer prisonnier. L'homme était en fait un ancien officier nazi responsable de la mort des parents de Max.

Séances

Séances passées

Générique

Réalisateur : Jacques Rouffio
Assistants réalisateurs : Sabine Eckhard, Ursula Wagner, Alain Peyrollaz
Scénaristes : Jacques Rouffio, Jacques Kirsner
Auteur de l'oeuvre originale : Joseph Kessel d'après le roman "La Passante du Sans-Souci"
Dialoguiste : Jacques Kirsner
Sociétés de production : Elephant Productions, Films A2 (Paris), CCC-Film - Central Cinema Compagnie-Film GmbH (Berlin)
Producteurs délégués : Raymond Danon, Ralph Baum
Directeurs de production : Jean Kerchner, Peter Hahne
Distributeur d'origine : Parafrance
Directeur de la photographie : Jean Penzer
Cadreur : Yves Agostini
Ingénieur du son : William Robert Sivel
Compositeur de la musique originale : Georges Delerue
Interprète des chansons originales : Talila
Décorateur : Jean-Jacques Caziot
Costumiers : Catherine Leterrier, Gérard Blaise pour Romy Schneider
Maquilleur : Jean-Pierre Eychenne
Coiffeur : Jean-Marc Guérin
Monteur : Anna Ruiz
Script : Anne Mirman
Régisseur : Patrick Millet
Photographe de plateau : Georges Pierre
Interprètes : Romy Schneider (Elsa Wiener et Lina Baumstein), Michel Piccoli (Max Baumstein), Helmut Griem (Michel Wiener), Gérard Klein (Maurice Bouillard), Dominique Labourier (Charlotte Maupas), Mathieu Carrière (Ruppert von Leggaert/Federico Lego), Maria Schell (Anna Hellwig), Wendelin Werner (Max Baumstein enfant), Jacques Martin (Marcel Turco), Marcel Bozonnet (Charles Mercier), Pierre Michaël (Maître Jouffroy), Véronique Silver (la présidente du tribunal), Christiane Cohendy (Hélène Nolin), André Chaumeau (l'avocat général), Jacques Nolot (le patron du café), Raymond Aquilon (le portier du théâtre), Béatrice Avoine (une entraîneuse), Jean Reno (un néo-nazi), Arnaud Carbonnier, Patricia Cartier, Alain MacMoy, Stephan Meldegg, Pierre Pernet, Jean Pichard, Isabelle Sadoyan