En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Le Gendarme de Saint-Tropez

Le Gendarme de Saint-Tropez

Jean Girault
France-Italie / 1964 / 80 min

Avec Louis de Funès, Geneviève Grad, Michel Galabru, Jean Lefebvre.

Le maréchal des logis-chef Cruchot prend ses nouvelles fonctions à Saint-Tropez, aidé de subalternes maladroits. De son côté, sa fille Nicole rencontre de nouveaux amis, tout en s'attirant de multiples ennuis.


Un jour, Richard Balducci, attaché de presse de Jean Girault pour Pouic-Pouic et Faites sauter la banque !, se fait voler sa caméra près de Saint-Tropez. Après avoir vainement tenté de porter plainte, estomaqué par l’attitude de la maréchaussée locale totalement dépassée, il raconte sa mésaventure à Jean Girault. L’idée est là, et les deux hommes se mettent au travail, secondés dans l’écriture par Louis de Funès qui ajoute détails et situations croquignolesques. Tourné dans le sud de la France, entre Saint Trop’ et La Victorine, à Nice, Le Gendarme de Saint-Tropez marque la première apparition du mythique Ludovic Cruchot et de sa brigade de bras cassés. Sifflet, képi, grimaces, colères, chasse aux nudistes et vol de tableau… L’adjudant-chef De Funès règne sur Galabru, Jean Lefèbvre et consorts avec autorité, tout en gardant un œil, au sourcil évidemment froncé, sur sa fille, la jeune et pétulante Geneviève Grad. Côté musique, la fameuse Marche des gendarmes, et la chanson Douliou-douliou Saint-Tropez font mouche et restent sur toutes les lèvres. Succès immédiat et éclatant, la comédie bon-enfant de Girault s’installe au sommet du box-office. La suite, on la connaît : cinq autres films dans lesquels Cruchot se balade entre la France et New York, se marie, rencontre des extra-terrestres avant de former la relève, et une popularité jamais démentie à travers plusieurs générations de spectateurs, cinéphiles ou télévores…

Séances

Séances passées


Générique

Réalisateur : Jean Girault
Assistants réalisateurs : Marc Simenon, Jean Mylonas
Scénariste : Richard Balducci
Adaptateurs : Jacques Vilfrid, Jean Girault
Dialoguiste : Jacques Vilfrid
Sociétés de production : SNC - Société Nouvelle de Cinématographie, Franca Film (Roma)
Directeur de production : Pierre Cottance
Distributeur d'origine : SNC - Société Nouvelle de Cinématographie
Directeur de la photographie : Marc Fossard
Cadreur : Roger Delpuech
Ingénieur du son : Jacques Gallois
Compositeur de la musique originale : Raymond Lefebvre
Décorateur : Sydney Bettex
Costumier : Vachon
Maquilleur : Anatole Paris
Monteur : Jean-Michel Gautier
Script : Christiane Vilfrid
Régisseur : Rudy-Jean Le Roy
Cascadeur : Gil Delamare
Photographe de plateau : Marcel Dole
Interprètes : Louis deFunès (le maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot), Geneviève Grad (Nicole Cruchot), Michel Galabru (l'adjudant Gerber), Jean Lefebvre (Fougasse), Christian Marin (Merlot), Guy Grosso (Tricard), Michel Modo (Berlicot), Claude Piéplu (Boiselier), Madeleine Delavaivre (Madame Boiselier), Maria Pacôme (Madame Lareine-Leroy), France Rumilly (la religieuse), Franck Vilcour (Christophe Boiselier), Jean-Paul Bertrand (Eddie), Pierre Barouh (le gitan), Daniel Cauchy (Richard), Fernand Sardou (le paysan), Patrice Laffont (Jean-Luc), Giuseppe Porelli, Gabriele Tinti, Henri Arius, Louis Massis, Maurice Jacquin, Yveline Cery, Norma Dugo, André Badin, Jacques Famery, Claudine Lebail, Michèle Wargnier, Nicole Vervil, Martine deBreteuil, Sylvie Bréal