En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
La Sentinelle

La Sentinelle

Arnaud Desplechin
France / 1991 / 139 min

Avec Emmanuel Salinger, Thibault de Montalembert, Bruno Todeschini, Marianne Denicourt, Emmanuelle Devos.

Lors d'un voyage en train, Mathias découvre dans sa valise une tête humaine momifiée. Dès lors, il n'aura de cesse d'en percer le mystère, s'enfermant dans son obsession et s'isolant peu à peu du monde.


« Durant notre travail en commun, la principale référence était les romans de John Le Carré, des chroniques d'espionnage sans péripéties abracadabrantes, aux antipodes de James Bond, qui permettent de parler politique à travers une fiction. Nous avons aussi revu des films de Resnais ou de Truffaut, pas pour copier ou pour faire des citations, mais pour chercher, par exemple, comment un auteur utilise la récurrence d'un thème à l'intérieur d'une histoire. Desplechin cherche à apprendre, à comprendre comment fonctionne un récit, une scène et la manière dont elle s'intègre à un ensemble. » Emmanuel Salinger (Le Monde, 7/05/1992)

Séances

Séances à venir

Samedi 31 août 2019, 16h30 - Salle Henri Langlois → 18h50 (139 min)
Séance présentée par Caroline Champetier (chef opératrice), Bruno Todeschini et Arnaud Desplechin.
Ajouter 2019-08-31 16:30:00 2019-08-31 18:49:00 Europe/Paris La Sentinelle La Sentinelle Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Séances passées




Générique

Réalisateur : Arnaud Desplechin
Scénariste : Arnaud Desplechin
Adaptateurs : Pascale Ferran, Noémie Lvovsky, Emmanuel Salinger
Sociétés de production : 2001 Audiovisuel, La Sept Cinéma, Canal+, Why Not Productions (Paris), Films A2 (Paris)
Producteurs : Nicole Arbib, Pascal Caucheteux, Grégoire Sorlat
Directeur de production : Sylvie Barthet
Distributeur d'origine : Pan-Européenne (Paris)
Directeur de la photographie : Caroline Champetier
Ingénieurs du son : Laurent Poirier, Bernard Aubouy
Mixeur : Jean-Pierre Laforce
Compositeur de la musique originale : Marc Sommer
Compositeurs de la musique préexistante : Gioacchino Rossini, Claudio Monteverdi
Décorateur : Antoine Platteau
Costumiers : Valérie Pozzo di Borgo, Agnès Falque
Maquilleur : Isabelle Nyssen
Coiffeur : Isabelle Nyssen
Monteur : François Gédigier
Script : Marie Vermillard
Directeur de casting : Noémie Lvovsky
Coordinateur des effets spéciaux : Pierre Foury
Cascadeur : Gil Demurger
Interprètes : Emmanuel Salinger (Mathias Barillet), Thibault deMontalembert (Jean-Jacques), Jean-Louis Richard (Bleicher), Valérie Dréville (Nathalie), Marianne Denicourt (Marie), Jean-Luc Boutté (Varins), Bruno Todeschini (William), Philippe Duclos (Macaigne), Fabrice Desplechin (Simon), Emmanuelle Devos (Claude), Philippe Laudenbach (le prêtre), Laszlo Szabo (le Russe Pamiat), Alexis Nitzer (le consul), Nadine Alari (Madame Barillet), Jean-Pierre Ducos (le douanier chef), Damien Eupherte (le militaire), Stéphane Thiébaut (l'étudiant dans l'amphithéâtre), Alain MacMoy (le professeur Waehlens), Serge Barbagallo (le douanier de l'entrepôt), Louis-Do deLencquesaing (l'ami de Jean-Jacques), Anna Miasedova (Tamara), Sophie Van Baren (la petite amie de William), Vanessa Zambernardi (l'amie de Varins), Marc Oliver Sommer (le chef d'orchestre), Jeff Cohen (le professeur de chant), Denise Poray (la chanteuse), Laurent Schilling (un étudiant de l'autopsie), Mathieu Amalric (l'étudiant vomisseur de l'autopsie), Nicolas Lublin (un étudiant de l'autopsie), François Malaec (un étudiant de l'autopsie), Jean-Pierre Jorris (Stéphane), Pierre Gerbaux (le laborantin), Reginald Huguenin (Philippe, le dragueur), Jacques-François Loiseleur des Longchamps (un chanteur), Igor Lewiss-Borg (un chanteur), Renée Amzallag (le dentiste), Philippe Besson (l'homme de la DGSE), Jerzy Rogulski (le jeune pope), Lev Konine (le vieux pope), Antoine Dulaure (le tueur), Sylvie Blotnikas (l'infirmière), Hubert Gillet (un policier dans le train), Antoine Coudy