En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Je suis un sentimental

John Berry
France-Italie / 1955 / 97 min

Rupert, rédacteur en chef d'un journal, découvre sa maîtresse Alice assassinée.

Séances

Séances passées


Générique

Réalisateur : John Berry
Assistant réalisateur : Jacques Nahum
Scénaristes : Lee Gold, John Berry, Tamara Hovey
Dialoguiste : Jacques-Laurent Bost
Sociétés de production : Orex Films, Hoche Productions (Paris), Ariel Film (Roma), Carol Film (Roma)
Producteur : Ray Ventura
Producteur associé : Lucien Viard
Directeur de production : Georges Bernier
Distributeur d'origine : Les Films Corona (Paris)
Directeur de la photographie : Jacques Lemare
Cadreur : André Dumaître
Ingénieur du son : Antoine Archimbaud
Compositeur de la musique originale : Jeff Davis
Décorateur : Maurice Colasson
Monteur : Marinette Cadix
Script : Jeanne Witta
Photographe de plateau : Pierre Le Fauconnier
Interprètes : Eddie Constantine (Barney Morgan), Bella Darvi (Marianne, l'avocate), Walter Chiari (Dédé la Couleuvre), Cosetta Greco (Alice), Paul Frankeur (Jacques Rupert), Tony Charley, Charles Bouillaud (le brigadier), Henri Charrett (un avocat), Jacques Ary (le barman), Paul Azaïs (un inspecteur), Olivier Hussenot (Michel Gérard), Robert Lombard (Olivier), André Versini (le comédien), Umberto Spadaro (l'opéré), Albert Rémy (le complice), Albert Dinan (Henri), Harry-Max (le typo), René Hell (René-les-Binocles), Jean Sylvain (le valet), Nina Myral (la malade), Jackie Rollin (la concierge), André Wasley (le directeur de la Santé), Max Dejean (un gardien), André Philip (l'explorateur), René Worms (un voyageur), Franck Maurice (un inspecteur), Jean Degrave (un avocat), Louis Bugette, Raymond Brun, Jean Brunel, Jean Duval, Max Amyl, Antoinette Moya, Aimé Clariond (le grand patron)