En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère

René Allio
France / 1975 / 130 min

Le 3 juin 1835, Pierre Rivière, un jeune paysan normand de vingt ans, égorge à coups de serpe sa mère, sa sœur Victoire et son jeune frère Jules. Il prend la fuite et erre plusieurs semaines dans les bois avant de se faire arrêter. À peine emprisonné, le meurtrier, que la plupart des témoins décriront comme un garçon au comportement étrange, entreprend la rédaction d'un épais mémoire, texte d'une stupéfiante beauté, dans lequel il expose les raisons qui l'on conduit à son geste.

Générique

Réalisateur : René Allio
Assistants réalisateurs : Gérard Mordillat, Nicolas Philibert, François Vantrou
Scénariste : René Allio
Collaborateurs scénaristiques : Pascal Bonitzer, Jean Jourdheuil, Serge Toubiana
Auteur de l'oeuvre originale : Michel Foucault d'après l'ouvrage collectif dirigé par Michel Foucault
Dialoguiste : René Allio
Sociétés de production : Les Films Arquebuse, Polsim Production, SFP - Société Française de Production, INA - Institut National de l'Audiovisuel
Producteur délégué : René Féret
Directeur de production : Michèle Plaa
Distributeur d'origine : PlanFilm
Directeur de la photographie : Nurith Aviv
Cadreur : Michel Thiriet
Ingénieurs du son : Pierre Gamet, Francis Bonfanti, Patrice Noïa
Mixeur : Jacques Dufour
Décorateurs : Françoise Darne, François Vantrou, Agnès deBrunhoff
Costumier : Christine Laurent
Maquilleur : Dominique Groffe
Monteur : Sylvie Blanc
Script : Marie-Hélène Quinton
Régisseur : Bernard Bouix
Photographes de plateau : Philippe Barrier, Paul Allio
Interprètes : Claude Hébert (Pierre Rivière), Jacqueline Millière (la mère), Joseph Leportier (le père), Annick Gehan (Aimée), Nicole Gehan (Victoire), Emilie Lihou (la grand-mère paternelle), Antoine Bourseiller (le juge Legrain), Michel Amphoux (le greffier Lebouleux), Jacques Debary (le docteur Bouchard), Chilpéric deBoiscuillé (le procureur du Roi à Vire), Léon Jeangirard (le docteur Vastel), Robert Decaen (le grand-père maternel), Marthe Groussard (la grand-mère maternelle), Bisson (le grand-père paternel), Roger Harivel (l'oncle), Jeanne Bouquerel (Dame Hébert), Pierre Borel (le batteur), Anne-Marie Davy (la veuve Quesnel), Gilbert Delacour (Lami Binet), Norbert Delozier (Nativel), Henri Gahéry (Hébert), Albert Husnot (le fermier), Christian Jardin (Victor Marie), Victor Lelièvre (Fortin), Olivier Perrier (le menuisier), Gilbert Peschet (Quevillon), Yvonne Peschet (la cousine), Bernard Peschet (Postel), François Callu (Pierre Rivière enfant), Vincent Callu (Prosper Rivière), Laurent Callu (Jean Rivière), Myriam Callu (Victoire Rivière à quatre ans), Pierre Allio (Pierre Rivière à quatre ans), Christophe Menou (Prosper Rivière à cinq ans), Christophe Millière (le juge Rivière), Pierre Léomy (le juge de paix), Guy Mongodin (le greffier Langliney), René Féret (le docteur Morin), Jean-Bernard Caux (l'officier de santé), Charles Lihou (le maire d'Aunay), Maurice Lahaye (l'adjoint du maire d'Aunay), Marc Eyraud (le curé Suriray), Paul Savatier (le curé de Courvaudon), Roland Amstutz (le brigadier de Langabberie), Michel Dubois (le juge à Vire), Yves Graffey (le juge Foucaud), Roland Rappaport (le procureur général), Gérard Guérin (le président de la cour)