En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
RoboCop

RoboCop

Paul Verhoeven
États-Unis / 1987

Avec Peter Weller, Nancy Allen.

Dans la ville de Detroit, qui abrite le crime organisé, l'officier de police James Murphy est laissé pour mort après une fusillafe. Il devient alors un parfait cobaye pour la création d'une nouvelle arme, un hybride mi-homme, mi-robot.


Quand Paul Verhoeven accepte de réaliser Rocobop en 1986, le scénario du film a été refusé par à peu près tous les réalisateurs de Hollywood. Lui aussi rebuté après une première lecture rapide, il se laisse finalement convaincre par sa femme qu'il y a peut-être bien là, potentiellement, quelque chose à tirer de ce concept a priori idiot. Après l'échec de son dernier film européen, La Chair et le sang, Verhoeven traverse l'Atlantique et se confronte à l'Amérique reaganienne dont le Detroit moribond du film devient le parfait symbole. La charge est violente et sans nuance : les États-Unis sont aux mains de complexes militaro-industriels dont le cynisme régit une société rongée par le consumérisme. Au sein de ce cloaque, la figure christique du Robocop agit en rédemptrice d'une nation à la recherche de sa dernière part d'humanité. Souvent drôle, tant il pousse loin la satire politique, d'une violence grand-guignolesque assumée comme telle, le film est un succès commercial et lance véritablement la carrière américaine de Verhoeven en faisant de Robocop l'un des personnages les plus emblématiques du cinéma américain des années 1980. La critique, elle, se déchire sur le contenu idéologique du film, tantôt vu comme l'apologie d'une justice expéditive déshumanisée, tantôt comme un pamphlet gauchiste. Verhoeven continuera, lui, à cultiver à l'écran une ambiguïté morale apparente qu'il poussera à son comble dans Starship Troopers, dix ans plus tard.

Olivier Gonord

Séances

Séances passées

  • RoboCop (Paul Verhoeven / États-Unis / 1987 / 102 min / DCP / VOSTF)

  • RoboCop (Paul Verhoeven / États-Unis / 1987 / 102 min / DCP / VOSTF)

  • RoboCop (Paul Verhoeven / États-Unis / 1987 / 102 min / DCP / VOSTF)

Mercredi 3 février 2016, 20h30 - Salle Jean Epstein → 22h15 (102 min)
En présence de Paul Verhoeven
Pour les abonnés Libre Pass, un quota de billets sera disponible sur place une heure avant. Il reste des places en prévente pour la salle George Franju. La séance commence à 20h30 (et non 20h00 comme annoncé initialement)
  • RoboCop (Paul Verhoeven / États-Unis / 1987 / 102 min / DCP / VOSTF)

Mercredi 3 février 2016, 20h30 - Salle Georges Franju → 22h15 (102 min)
Ouverture de la rétrospective, en présence de Paul Verhoeven
Pour les abonnés Libre Pass, un quota de billets sera disponible sur place une heure avant. La séance commence à 20h30 (et non 20h00 comme annoncé initialement)
  • RoboCop (Paul Verhoeven / États-Unis / 1987 / 102 min / DCP / VOSTF)

Mercredi 3 février 2016, 20h30 - Salle Henri Langlois → 22h15 (102 min)
Ouverture de la rétrospective, séance présentée par Paul Verhoeven
Pour les abonnés Libre Pass, un quota de billets sera disponible sur place une heure avant. Il reste des places en prévente pour la salle Georges Franju. La séance commence à 20h30 (et non 20h00 comme annoncé initialement)
  • RoboCop (Paul Verhoeven / États-Unis / 1987 / 102 min / DCP / VOSTF)

  • RoboCop (Paul Verhoeven / États-Unis / 1987)

Générique

Réalisateur : Paul Verhoeven
Réalisateur seconde équipe : Mark Goldblatt
Assistant réalisateur : Michele A. Panelli
Scénaristes : Edward Neumeier, Michael Miner, David Householter
Société de production : Orion Pictures Corporation
Producteur : Arne Schmidt
Coproducteur : Edward Neumeier
Producteurs associés : Stephen Lim, Phil Tippett
Producteur délégué : Jon Davison
Directeur de production : Charles Newirth
Distributeur d'origine : Twentieth Century Fox France
Directeur de la photographie : Jost Vacano
Mixeur : Robert Wald
Compositeur de la musique originale : Basil Poledouris
Créateur des décors : William Sandell
Directeurs artistiques : John Marshall, Gayle Simon
Décorateur : Robert Gould
Créateurs du storyboard : Vince Peets, Paul S. Power
Costumier : Erica Edell Phillips
Maquilleur : Carla Palmer
Coiffeur : Fred Lackey
Monteur : Frank J. Urioste
Script : Paula Squires Asaff
Directeurs de casting : Sally Dennison, Julie Selzer
Coordinateurs des effets spéciaux : Lawrence Aeschlimann, Dale Martin, Bill Purcell, Keith Richins
Cascadeur : Gary Combs
Conseiller artistique : Moni Yakim pour la gestuelle de RoboCop
Photographe de plateau : Deana Newcomb
Interprètes : Peter Weller (Alex J. Murphy / RoboCop), Nancy Allen (Anne Lewis), Dan O'Herlihy (le vieil homme), Ronny Cox (Dick Jones), Kurtwood Smith (Clarence J. Boddicker), Miguel Ferrer (Bob Morton), Robert DoQui (le sergent Warren Reed), Ray Wise (Leon C. Nash), Felton Perry (Johnson), Paul McCrane (Emil M. Antonowsky), Jesse D. Goins (Joe P. Cox), Del Zamora (Kaplan), Calvin Jung (Steve Minh), Rick Lieberman (Walker), Lee DeBroux (Sal), Mark Carlton (Ron Miller), Edward Edwards (Manson), Michael Gregory (le lieutenant Hedgecock), Fred Hice (Bobby), Neil Summers (Dougy), Gene Wolande (le prisonnier), Gregory Poudevigne (l'avocat), Charles Carroll (le garant de caution), Ken Page (Kinney), Yolonda Williams (Ramirez), Tyress Allen (Starkweather), John S. Davies (Chessman), Laird Stuart (Cecil), Stephen Berrier (Roosevelt), Sage Parker (Tyler), Karen Radcliffe (une technicienne), Darryl Cox (un technicien), Jerry Haynes (le docteur McNamara), Bill Schockley (Creep), Donna Keegan (la victime du viol), Mike Moroff (le drogué), Marjorie Rynearson (la mère à l'épicerie), Jo Livingston (le père à l'épicerie), Joan Pirkle (Barbara), Diane Robin (Chandra), Adrianne Sachs (Tawney), Maarten Goslins (le vendeur), Angie Bolling (Ellen Murphy), Jason Levine (Jimmy Murphy), S.D. Nemeth (Bixby Snyder), Bill Farmer (Justin Ballard-Watkins), Michael Hunter (Peter), Spencer Prokop (l'employé de la station service), Debra Zach (l'infirmière), L.G. King (un médecin des urgences), David Packer (un médecin des urgences), Leeza Gibbons (Jesse Perkins), Mario Machado (Casey Wong), Paul Verhoeven (un danseur dans la discothèque)