En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Amarcord

Amarcord

Federico Fellini
Italie-France / 1973 / 127 min

Avec Bruno Zanin, Pupella Maggio, Armando Brancia.

Sous le fascisme, la chronique d'une année dans la petite ville de Rimini, vue à travers la famille de Titta, collégien adepte de l'école buissonnière.


« Je me souviens des saisons, des paysages, de la ville, de ses habitants, de ma famille, des fascistes, de mes peurs, de mes angoisses, de mes fantasmes, de mes plaisirs, des femmes. » Fellini revisite sa province natale de l’Italie des années 30 à travers une galerie de personnages hauts en couleur. Femme fatale, grand-père obsédé sexuel, buraliste aux courbes généreuses, accordéoniste aveugle, religieuse naine… Souvenirs tendres et nostalgiques sur la musique de l’inséparable Nino Rota, Amarcord envoûte par son côté lunaire et féerique, son humour et sa sensualité.

Séances

Séances passées

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min / 35mm / VOSTF)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min / 35mm / VOSTF)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min / 35mm / VOSTF)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min / 35mm / VOSTF)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min / 35mm / VOSTF)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min / 35mm / VOSTF)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min)

  • Amarcord (Federico Fellini / Italie-France / 1973 / 127 min)

Générique

Réalisateur : Federico Fellini
Assistants réalisateurs : Maurizio Mein, Liliana Betti, Gérald Morin, Mario Garriba
Scénaristes : Federico Fellini, Tonino Guerra
Auteur de l'oeuvre originale : Tonino Guerra, Federico Fellini
Dialoguistes : Federico Fellini, Tonino Guerra
Sociétés de production : F.C. Produzioni (Roma), P.E.C.F. - Productions et Éditions Cinématographiques Françaises (Paris)
Producteur : Franco Cristaldi
Directeur de production : Lamberto Pippia
Distributeur d'origine : Warner Bros.
Directeur de la photographie : Giuseppe Rotunno
Cadreur : Giuseppe Maccari
Ingénieur du son : Oscar De Arcangelis
Compositeur de la musique originale : Nino Rota
Directeur artistique : Giorgio Giovannini
Décorateurs : Federico Fellini, Danilo Donati
Costumier : Danilo Donati
Maquilleur : Rino Carboni
Coiffeur : Amalia Paoletti
Monteur : Ruggero Mastroianni
Script : Norma Giacchero
Coordinateur des effets spéciaux : Adriano Pischiutta
Photographe de plateau : Pierluigi Praturlon
Interprètes : Bruno Zanin (Titta Biondi), Pupella Maggio (Miranda Biondi, la mère de Titta), Armando Brancia (Aurelio Biondi, le père de Titta), Stefano Proietti (Oliva, le frère de Titta), Giuseppe Ianigro (le grand-père de Titta), Nando Orfei ("il Patacca", l'oncle de Titta), Ciccio Ingrassia (Teo, l'oncle fou de Titta), Magali Noël ("la Gradisca", la coiffeuse), Luigi Rossi (l'avocat), Maria Antonietta Beluzzi (la buraliste), Josiane Tanzilli ("la Volpina", la prostituée), Domenico Pertica (l'aveugle de Cantarel), Antonio Faà di Bruno (le comte de Lovignano), Carmela Eusepi (la fille du comte de Lovignano), Gennaro Ombra (Biscein), Gianfilippo Carcano (Don Balosa, l'aumônier), Francesco Maselli (Bongiovanni, le professeur de sciences naturelles), Dina Adorni (Mademoiselle de Leonardis, professeur de mathématiques), Francesco Vona (Candela), Bruno Lenzi (Gigliozzi), Lino Patruno (Bobo), Armando Villella (Fighetta, le professeur de grec), Francesco Magno (Zeus, le directeur de l'école), Gianfranco Marrocco (le jeune comte Poltavo), Fausto Signoretti (le cocher Madonna), Donatella Gambini (Aldina Cordini), Fides Stagni (le professeur d'histoire de l'art), Fredo Pistoni (Colonia), Ferruccio Brembilla (le dignitaire fasciste), Mauro Misul (le professeur de philosophie), Antonio Spaccatini (le policier), Marcello Di Falco (le prince), Aristide Caporale (Giudizio), Bruno Scagnetti (Ovo), Alvaro Vitali (Naso), Fernando De Felice (Ciccio), Mario Silvestri (le professeur d'italien), Dante Cleri (le professeur d'histoire), Mario Liberati (le propriétaire du cinéma Fulgor), Fiorella Magalotti (la soeur de Gradisca), Marina Trovalusci (la petite soeur de Gradisca), Vincenzo Caldarola (le mendiant), Mario Milo (le photographe), Cesare Martignoni (le premier barbier), Mario Jovinelli (le second barbier), Costantino Serraino (Gigino Penna Bianca), Amerigo Castrichelle (un ami du "Pataca"), Dario Giacomelli (un ami du "Pataca"), Giuseppe Papaleo (le dandy), Mario Nebolini (le secrétaire de Mairie), Bruno Bertocci (le marie de "la Gradisca"), Clemente Baccherini (le propriétaire du Café du commerce), Torindo Bernardi (le prêtre), Marcello Bonini Olas (le professeur de gymnastique), Marco Laurentino (le mutilé de la grande guerre), Riccardo Satta (le marieur), Mario Del Vago (Scurèza di Corpolo)