En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz

La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz
Ensayo de un crimen

Luis Buñuel
Mexique / 1955 / 90 min
D'après le roman Ensayo de un crimen de Rodolfo Usigli.

Avec Ernesto Alonso, Miroslava Stern, Rita Macedo.

Après la mort accidentelle suspecte d'une jeune infirmière, Archibald de la Cruz, grand bourgeois de Mexico, se confie au juge et lui fait le récit de ses pulsions de tueur de femmes.


Restauration par la Cineteca Nacional México, avec le concours du Sindicato de Trabajadores de la Producción Cinematográfica (STPC).


Au temps de la révolution mexicaine, un garçonnet écoute émerveillé la précieuse boîte à musique prêtée par sa mère, quand sa jeune gouvernante s'effondre soudain au sol, frappée par un coup de feu, dévoilant au petit Archibald le trésor inespéré de sa cuisse gainée d'un bas. Une scène primitive, double révélation de la mort et du désir, du délice et de l'effroi indissociablement mêlés, par laquelle Archibald, désormais homme mûr, grand bourgeois mais artiste (il fabrique des céramiques), séducteur mais tourmenté, tente d'expliquer celui qu'il est devenu. Chez Buñuel, pourtant, aucun freudisme tortueux : la folie plus ou moins ordinaire, les obsessions qui pullulent, tout se joue à livre ouvert dans une logique désarmante d'évidence. « Les souvenirs d'enfance sont sacrés », remarque ingénument l'antiquaire chez qui Archibald retrouve la boîte à musique de son passé. Si les souvenirs d'enfance sont sacrés, les pulsions qu'ils réveillent par conséquent aussi. Et c'est ainsi que le personnage buñuelien peut « songer au pire sans jamais penser à mal » (Charles Tesson). Dans la bonne société de Mexico, où l'on navigue de chapelle en casino, Archibald trame le pire en toute innocence. La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz est l'un des grands films de la passionnante carrière mexicaine de Luis Buñuel, un chef-d'œuvre d'humour noir et d'amoralité (on y trouve quelques images parmi les plus choquantes faites au cinéma), dans une fidélité totale à l'esprit du surréalisme.

Nicolas Le Thierry d'Ennequin

Séances

Séances à venir

Ajouter 2020-10-02 19:00:00 2020-10-02 20:30:00 Europe/Paris La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Ajouter 2020-10-26 21:15:00 2020-10-26 22:45:00 Europe/Paris La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz La Vie criminelle d'Archibald de la Cruz Salle Salle Georges Franju - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Générique

Réalisateur : Luis Buñuel
Assistant réalisateur : Luis Abadie
Scénaristes : Luis Buñuel, Eduardo Ugarte
Auteur de l'oeuvre originale : Rodolfo Usigli d'après le roman "Ensayo de un crimen"
Dialoguistes : Luis Buñuel, Eduardo Ugarte
Société de production : Alianza Cinematográfica (México)
Producteur : Alfonso Patiño Gómez
Producteur exécutif : Roberto Figueroa
Directeur de production : Armando Espinosa
Distributeur d'origine : Dismage (Paris)
Directeur de la photographie : Agustín Jiménez
Cadreur : Sergio Vejar
Ingénieur du son : Rodolfo Benitez
Compositeur de la musique originale : Jorge Pérez
Directeurs artistiques : Manuel L. Guevara, Jesús Bracho
Costumier : Jesús Lepe
Maquilleur : Sara Mateos
Coiffeur : María deJesús Lepe
Monteurs : Luis Buñuel, Jorge Bustos, Pablo Gómez
Interprètes : Ernesto Alonso (Archibald de la Cruz), Miroslava Stern (Lavinia), Rita Macedo (Patricia Terrazas), Ariadna Welter (Carlota), Andrea Palma (Madame Cervantès), Rodolfo Landa (Alejandro Rivas), José María Linares Rivas (Willy Cordurán), Rafael Blanquells (Archibald enfant), Leonor Llausas (la gouvernante d'Archibald enfant), Eva Calvo (la mère d'Archibald), Enrique Díaz Indiano (le père d'Archibald), Chabela Durán (Soeur Trinidad), Armando Velasco (le juge), Roberto Meyer (le docteur), Antonio Bravo Sánchez (l'antiquaire), Enrique García Álvarez (Chucho), Francisco Ledesma (le vendeur d'antiquités), José Peña (Esteban, le domestique), Lupe Carriles (la servante), Eduardo Alcaraz (Gordo Azuara), Ángel Di Stefani (l'agent de police), Carlos Riquelme (le commissaire), Jesús Gómez (le policier Lopez), Angel Merino (le graphologue de la police), Janet Alcoriza (la touriste), Elodia Hernández (la propriétaire du magasin de vêtements), Emilio Brillas (l'artisan de mannequins), Jorge Casanova (le dessinateur), Carlos Martínez Baena (le prêtre), Manuel Dondé (le colonel), Salvador Lozano (un joueur au casino), Armando Acosta (un joueur au casino), Ignacio Peón (un invité au mariage)