En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Elephant Man

Elephant Man
The Elephant Man

David Lynch
Etats-Unis / 1979 / 125 min
D'après le récit The Elephant Man and Other Reminiscences de Frederick Treves et Ashley Montagu.

Avec John Hurt, Anthony Hopkins, Anne Bancroft.

Le chirurgien Frederick Treves libère John Merrick, un homme-éléphant, de la foire où il est exhibé. Découvrant que Merrick n’est pas un attardé, il le soigne et décide de l’instruire.


Restauration 4K supervisée par David Lynch, étalonnée chez Fotokem LA et menée par L'Immagine Ritrovata. Ressortie salles par Carlotta Films, le 25 mars.


C'est un râle douloureux qui s'échappe d'une cagoule blanche, une silhouette enveloppée de noir se mouvant au rythme d'un boitillement. C'est un visage, difforme, une tête lourde de ses multiples protubérances, aux lèvres déformées, qui lui valurent le cruel surnom d'homme-éléphant. Il faut sept heures quotidiennes de maquillage pour que John Hurt puisse prendre les traits de John Merrick, Joseph de son vrai nom, qui vécut dans l'Angleterre victorienne du XIXe siècle. Derrière ce masque, modelé sur le plâtre du véritable Merrick, l'immense acteur britannique véhicule toute l'humanité de celui qu'on regardait comme un monstre, et que David Lynch sublime dans ce mélodrame poignant qu'est Elephant Man. Du tournage mouvementé, Lynch dira que ce fut son « baptême du feu » de cinéaste. Loin de son Montana natal, le réalisateur se confronte non seulement à un nouveau pays – l'Angleterre – mais aussi à quelques personnalités difficiles, Anthony Hopkins en tête, qui ne cessent de contester son autorité de metteur en scène. De ces accrocs, rien ne transparaît à l'écran. Seules demeurent la maestria du cinéaste, l'atmosphère onirique et cauchemardesque autant inspirée de Tod Browning que de Charles Dickens. Lynch signe le portrait bouleversant d'un être sensible qui, face à la bestialité des hommes, tenta de leur faire voir qu'il n'était pas un animal mais bien un être humain. Un cri de douleur qui, une fois entendu, reste à jamais gravé dans les mémoires.

Elsa Colombani

Séances

Séances à venir

  • Elephant Man (David Lynch / Etats-Unis / 1979 / 125 min / DCP / VOSTF)
Ajouter 2020-03-08 18:00:00 2020-03-08 20:05:00 Europe/Paris Elephant Man Elephant Man Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Séances passées


Générique

Réalisateur : David Lynch
Assistants réalisateurs : Anthony Waye, Gerry Gavigan, Nick Daubeny
Scénaristes : Christopher De Vore, Eric Bergren, David Lynch
Auteur de l'oeuvre originale : Frederick Treves d'après le livre "The Elephant man and other reminiscences", Ashley Montagu d'après le livre "The Elephant man, a study in human dignity"
Société de production : Brooksfilms
Producteurs : Mel Brooks, Jonathan Sanger
Producteur délégué : Stuart Cornfeld
Distributeur d'origine : Gaumont
Directeur de la photographie : Freddie Francis
Cadreur : Jerry Dunkley
Ingénieur du son : Robin Gregory
Compositeur de la musique originale : John Morris
Décorateurs : Stuart Craig, Robert Cartwright
Costumier : Patricia Norris
Maquilleur : Christopher Tucker
Monteur : Anne V. Coates
Script : Ceri Evans
Directeur de casting : Maggie Cartier
Coordinateur des effets spéciaux : Graham Longhurst
Coordinateurs des effets sonores : David Lynch, Alan R. Splet
Interprètes : John Hurt (John Merrick/Elephant Man), Anthony Hopkins (Frederick Treves), John Gielgud (Carr Gomm), Anne Bancroft (Madge Kendal), Freddie Jones (Bytes), Lesley Dunlop (Nora), Hannah Gordon (Madame Treves), Michael Elphick (le portier de nuit), Wendy Hiller (l'infirmière en chef), Dexter Fletcher (le fils de Bytes), Helen Ryan (Alix), Tony London (le jeune portier), Phoebe Nicholls (la mère de Merrick), Nula Conwell (Kathleen), Joan Benham (Lady Waddington), John Standing (Fox), Hugh Manning (Broadneck), David Ryall (l'homme avec les prostituées), Deirdre Costello (une prostituée), Pauline Quirke (une prostituée), Gerald Case (Lord Waddington), Kathleen Byron (Lady Waddington), Orla Pederson (le squelette humain), Claire Davenport (la femme obèse), Morgan Sheppard (l'homme dans un pub), Alfie Curtis (le laitier), Richard Hunter (Hodges), James Cormack (Pierce), Robert Bush (le messager), Roy Evans (le cocher), Joan Rhodes (la cuisinière), Bernadette Milnes (une femme se bagarrant), Brenda Kempner (une femme se bagarrant), Dennis Burgess (le chef du comité), Fanny Carby (l'habilleuse de madame Kendall), Kenny Baker (le nain emplumé), Robert Day (le petit Jim), Patricia Hodge (la mère de Jim), Pat Gorman (le policier à la foire), Patsy Smart (la femme bouleversée), Stromboli (le cracheur de feu), Chris Greener (le géant), Marcus Powell (un nain), Gilda Cohen (une naine), Lisa Scoble (une siamoise), Teri Scoble (une siamoise), Eiji Kusuhara (le Japonais), Tommy Wright (un policier), Peter Davidson (un policier), John Rapley (le "roi" dans la pantomime), Hugh Spight (le "chat" dans la pantomime), Teresa Codling (la "princesse" dans la pantomime), Marion Betzold (la "danseuse étoile" dans la pantomime), Caroline Haigh (un "arbre" dans la pantomime), Florenzio Morgado (un "arbre" dans la pantomime), Victor Kravchenko (le "lion" et le "cocher" dans la pantomime), Beryl Hicks (la "fée" dans la pantomime), Michele Amas (un "cheval" dans la pantomime), Lucie Alford (un "cheval" dans la pantomime), Penny Wright (un "cheval" dans la pantomime), Janie Kells (un "cheval" dans la pantomime)