Metropolis

Metropolis

Fritz Lang
Allemagne / 1927 / 152 min

Avec Alfred Abel, Gustav Fröhlich, Brigitte Helm, Rudolf Klein-Rogge.

En 2026, dans une métropole du futur, des ouvriers travaillent dans les souterrains pour assurent le bonheur des nantis qui vivent dans les jardins suspendus de la ville. Une androïde les mène à la révolte mais, pour contrer son influence, le chef de la cité fait construire un robot à son image.

Copie avec musique. Partition originale de 1927 de Gottfried Huppertz.

Après avoir évoqué le passé légendaire dans Les Nibelungen, Fritz Lang propose sa vision du futur en imaginant un espace urbain révélateur de l'organisation sociale. Une mégapole divisée en deux mondes superposés, où les masses populaires de la partie inférieure travaillent pour le bien-être des dirigeants d'en haut. Avec ses gratte-ciel, passerelles et jardins suspendus, l'architecture des puissants contraste avec la ville souterraine, univers moite et surveillé, où grondent de terrifiantes machines. Esthète et moraliste, Lang marie admirablement le thème et l'image. Sa métropole, aux sources de l'imaginaire urbain moderne, ainsi que la figure du robot, premier androïde féminin du cinéma, d'une folle invention plastique, auront une influence colossale dans l'histoire de la science-fiction, élevant Metropolis au rang de mythe cinématographique.


Générique

Réalisateur : Fritz Lang
Scénaristes : Thea vonHarbou, Fritz Lang
Société de production : UFA - Universum-Film AG (Berlin)
Directeur de production : Erich Pommer
Directeurs de la photographie : Karl Freund, Günther Rittau
Cadreurs : Robert Baberske, Günther Anders, H.O. Schulze
Compositeur de la musique originale : Gottfried Huppertz
Décorateurs : Otto Hunte, Erich Kettelhut, Karl Vollbrecht
Costumiers : Aenne Willkomm, Hermann J. Kaufmann
Monteur : Fritz Lang
Coordinateur des effets spéciaux : Konstantin Tschetwerikoff
Conseiller technique : Erich Kettelhut
Coopérateurs techniques : Walter Schulze-Mittendorff pour le robot et les statues de la mort et des sept péchés capitaux, Eugen Schüfftan pour les effets d'optique, Ernst Kunstmann pour les effets d'optique
Photographe de plateau : Horst vonHarbou
Interprètes : Alfred Abel (Joh Fredersen), Gustav Fröhlich (Freder, son fils), Brigitte Helm (Maria, la créature machine), Rudolf Klein-Rogge (Rotwang, l'inventeur), Fritz Rasp (le Mince, espion de Fredersen), Theodor Loos (Josaphat, le secrétaire), Erwin Biswanger (Georgy, le numéro 11811), Heinrich George (Groth, le gardien de la machine centrale), Olaf Storm (Jan), Hans Leo Reich (Marinus), Heinrich Gotho (le maître de cérémonie), Margarete Lanner (la femme dans la voiture/une femme du Jardin Eternel), Max Dietze (un ouvrier), Georg John (un ouvrier), Walter Kurth Kuhle (un ouvrier), Erwin Vater (un ouvrier), Arthur Reinhardt (un ouvrier), Grete Berger (une ouvrière), Olly Böheim (une ouvrière), Ellen Frey (une ouvrière), Lisa Gray (une ouvrière), Rose Lichtenstein (une ouvrière), Helene Weigel (une ouvrière), Béatrice Garga (une femme du Jardin Eternel), Anny Hintze (une femme du Jardin Eternel), Helen vonMünchhofen (une femme du Jardin Eternel), Hilde Woitscheff (une femme du Jardin Eternel), Fritz Alberti (l'homme créateur dans la scène de la Tour de Babel), Ilse Davidsohn