En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Le Faussaire

Le Faussaire
Die Fälschung

Volker Schlöndorff
République fédérale d'Allemagne-France / 1981 / 108 min
D'après le roman Le Faussaire de Nicolas Born.

Avec Bruno Ganz, Hanna Schygulla, Jerzy Skolimowski.

Georg, un reporter allemand, est envoyé à Beyrouth pour enquêter sur les causes de la guerre au Liban. Il y retrouve une ancienne maîtresse et découvre les traumatismes du conflit, qu'il refuse de raconter à son retour.


Volker Schlöndorff filme Bruno Ganz, Jean Carmet et Hanna Schygulla dans une Beyrouth dychotomique, entre les entrailles de la guerre et la vie qui continue de palpiter, dans les marchés, les discothèques, les bars… Le constat est glaçant, l’horreur absolue, crue. Hors de question de la nier, au contraire, l’affronter, la regarder en face, par exemple à travers le viseur du photographe incarné par le réalisateur polonais Jerzy Skolimowski : c’est le pari de Schlöndorff, dont le film, peinture presque impressionniste, se situe à la frontière du reportage. La haine est universelle, et la métaphore de l’Allemagne, blessée, blafarde, qui continue de se (re)construire malgré tout, n’est pas loin. Mais pas seulement. Bien au-delà du Liban déchiré, le cinéaste prend le pouls d’une humanité à la fois abjecte et faible, belle et forte, et dénonce une forme de fascination inévitable : « L’ambiguité du film est aussi sa qualité. Au fond, ce qui dérange, c’est que tous les films de guerre sont racontés par un personnage actif, généralement un soldat. Ici, c’est un voyeur, un journaliste passif. Il renvoie le spectateur à sa propre image de voyeur. D’où le malaise ».

Séances

Séances passées

  • Le Faussaire (Volker Schlöndorff / République fédérale d'Allemagne-France / 1981 / 108 min / 35mm / VOSTF)

  • Le Faussaire (Volker Schlöndorff / République fédérale d'Allemagne-France / 1981 / 108 min / 35mm / VOSTF)

Générique

Réalisateur : Volker Schlöndorff
Assistants réalisateurs : Régis Wargnier, Elie Adabachi, Jocelyne Saab
Scénaristes : Volker Schlöndorff, Jean-Claude Carrière, Margarethe vonTrotta, Kai Hermann
Auteur de l'oeuvre originale : Nicolas Born d'après le roman "Die Fälschung"
Sociétés de production : Artemis Film GmbH (Berlin), Bioskop-Film GmbH (München), Argos Films
Producteur : Eberhard Junkersdorf
Coproducteur : Anatole Dauman
Distributeur d'origine : Argos Films
Directeur de la photographie : Igor Luther
Ingénieur du son : Christian Moldt
Mixeur : Christian Schubert
Compositeur de la musique originale : Maurice Jarre
Créateur des décors : Jacques Bufnoir
Directeurs artistiques : Alexandre Riachi, Tannous Zougheib
Décorateurs : Jacques Bufnoir, Bernd Lepel
Costumiers : Dagmar Niefind, Salwa Mattar, Ingrid Seichter, Cherine Tannous
Maquilleurs : Rino Carboni, Anni Nöbauer, Alfredo Tiberi
Monteur : Suzanne Baron
Script : Kerstin Schwarzburg
Régisseurs : Richard Bolz, Michael Spies, Fayez Hijazi, Edmond Mouawad
Coordinateurs des effets spéciaux : Nabil Raad, Youssef Raad, André Trielli, Paul Trielli
Interprètes : Bruno Ganz (Georg Laschen), Hanna Schygulla (Ariane Nassar), Jerzy Skolimowski (Hoffmann), Jean Carmet (Rudnik), Gila vonWeitershausen (Greta Laschen), Peter Urtel (Berger), John Munro (John), Fouad Naim (Excellence Joseph), Josette Khalil (Madame Joseph), Khaled El Saeid (l'officier progressiste), Ghassan Mattar (Ahmed), Sarah Salem (Soeur Brigitte), Rafic Najem (le chauffeur de taxi), Magnia Fakhoury (Aicha), Jack Diagilaitas (le journaliste suédois), Roger Assaf (l'officier phalangiste), Hakmeh Abou Ali (la femme otage), Hassan Husseiny (Monsieur Ghorayeb), Isaaf Husseiny (Madame Ghorayeb), Wassim Soubra (le phalangiste pianiste), Wally Nachaby (un médecin), Mohamed Kalach (l'orateur palestinien), Isabella (Flora), Jeanne (la jeune fille du télex), Hans Häckermann (le rédacteur en chef), Hans-Peter Korff (un rédacteur), Joachim Dieter Mues (un rédacteur), Wolfgang Kaven (un rédacteur), Bamby Nucho (une journaliste), Eric Spitella (un journaliste), Peter Kamph (un journaliste), Nick Dobree (un journaliste), Philip Padfield (un journaliste), Rick Panzarella (un journaliste), Toni Maw (un journaliste), Mohamed Chouly (l'homme du bureau de change), Licha Mansour (une employée de l'hôtel), Edwar Merhib (un employé de l'hôtel), William Ltife (un employé de l'hôtel), Khairallah Ghazal (un employé de l'hôtel), Jaques Nassif (un employé de l'hôtel), Camille Farhat (un combattant), Moustafa Hamdi (un combattant), Ali Farhat (un combattant), Ahmed Zou'Zou (un combattant), Rafe Abdel Khalek (un combattant), Walid Barakat (un combattant), Mohamed Nasser (un combattant), Hassan Zebib (un combattant)