En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
La Soif du mal

La Soif du mal
Touch of Evil

Orson Welles
États-Unis / 1957 / 95 min
D'après le roman Badge of Evil de Whit Masterson.

Avec Orson Welles, Charlton Heston, Janet Leigh, Akim Tamiroff.

À la frontière entre les États-Unis et le Mexique, une bombe explose dans la voiture de l'homme qui tient la ville sous sa coupe. Hank Quinlan, un inspecteur américain, et Vargas, un haut fonctionnaire mexicain, vont mener l'enquête.


Tournage de nuit, en six semaines. Casting royal, Janet Leigh, Dietrich dans son dernier grand film, à contre-emploi en diseuse de bonne aventure, Charlton Heston auréolé du succès des Dix commandements, et Welles himself qui interprète le capitaine Quinlan. Rythme précis, caméra fiévreuse. Une explosion en guise d’exposition, qui plante avec intelligence le décor et installe les personnages. La photo somptueuse, aux noirs éblouissants, qui répond à la musique de Mancini, le long plan-séquence à la grue en ouverture, devenu une référence du genre… Et malgré tout, le semblant de retour en grâce de Welles auprès des studios est de courte durée : Universal n’aime pas le montage final et le remanie entièrement. Désavoué, Welles écrira un long plaidoyer pour défendre son travail, mais il faudra attendre près de trente ans après la sortie du film pour que Walter Murch livre une version enfin conforme aux intentions du cinéaste. Car loin de n’être qu’une nouvelle démonstration de la virtuosité de Welles, La Soif du mal parle politique, pouvoir et manipulation. Explore les frontières poreuses entre Mexique et États-Unis, entre le crime et la loi, entre l’illusion de la jeunesse et l’expérience désabusée. Mais surtout, c’est un film à tiroirs, qui contient et résume toute la complexité de son réalisateur, ses contradictions, ses passions, pour Shakespeare, pour l’art de l’illusion. Welles mêle le mélodrame au grotesque, triture à pleines mains la matière noire des polars traditionnels, dynamite les codes, s’aventure à grand renfort de plans audacieux dans les tréfonds de l’âme humaine, et l’essore pour en récolter la suprême noirceur. Un chef-d’œuvre, troublant et vénéneux.

Séances

Séances à venir

Ajouter 2020-08-21 19:30:00 2020-08-21 21:05:00 Europe/Paris La Soif du mal La Soif du mal Salle Salle Henri Langlois - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Séances passées





Samedi 20 juin 2015, 21h15 - Salle Henri Langlois → 22h50 (95 min)
Séance présentée par François Thomas



Générique

Réalisateur : Orson Welles
Assistants réalisateurs : Phil Bowles, Terry Nelson
Scénaristes : Orson Welles, Paul Monash
Auteur de l'oeuvre originale : Whit Masterson d'après le roman "Manque de pot"
Dialoguiste : Orson Welles
Société de production : Universal Pictures
Producteur : Albert Zugsmith
Directeur de production : Foster Thompson
Directeur de la photographie : Russell Metty
Cadreurs : John Russell, Philip H. Lathrop
Ingénieurs du son : Leslie I. Carey, Frank Wilkinson
Compositeur de la musique originale : Henry Mancini
Directeurs artistiques : Alexander Golitzen, Robert Clatworthy
Décorateurs : Russell A. Gausman, John P. Austin
Costumier : Bill Thomas
Maquilleur : Bud Westmore
Monteurs : Virgil Vogel, Aaron Stell, Edward Curtiss
Interprètes : Charlton Heston (Ramon Miguel "Mike" Vargas), Janet Leigh (Susan Vargas), Orson Welles (Hank Quinlan), Joseph Calleia (Pete Menzies), Akim Tamiroff (Oncle Joe Grandi), Joanna Moore (Marcia Linneker), Marlene Dietrich (Tanya), Ray Collins (Adair), Dennis Weaver (le veilleur de nuit), Victor Millan (Manolo Sanchez), Lalo Rios (Risto), Valentin deVargas (Pancho), Mort Mills (Schwartz), Mercedes McCambridge (la chef du gang), Wayne Taylor (un membre du gang), Ken Miller (un membre du gang), Raymond Rodríguez (un membre du gang), Michael Sargent (le garçon), Zsa Zsa Gabor (la tenancière de la boite de nuit), Keenan Wynn (un homme), Joseph Cotten (le médecin militaire), Phil Harvey (Blaine), Joi Lansing (la femme blonde), Harry Shannon (Gould), Rusty Wescoatt (Casey), Arlene McQuade (Ginnie), Domenick Delgarde (Lackey), Joe Basulto (le jeune délinquent), Jennie Dias (Jackie), Yolanda Bojorquez (Bobbie), Eleanor Corado (Lia), John Dierkes (le flic en civil)