En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Un espion de trop

Un espion de trop
Telefon

Don Siegel
États-Unis / 1977 / 103 min
D'après Telefon de Walter Wager.

Avec Charles Bronson, Lee Remick, Donald Pleasence.

À la fin de la guerre froide, un agent secret du KGB est chargé de « réveiller » des agents soviétiques infiltrés aux États-Unis pour qu'ils commettent des attentats sur le sol américain.


Siegel maîtrise le rythme, la caméra, et réalise en vieux briscard ce film d'espionnage efficace : suspense, action, poursuites, dès la séquence d'ouverture, le tempo est donné. Charles Bronson est taciturne juste ce qu'il faut, Lee Remick lui donne la réplique avec piquant, Donald Pleasence inquiète et fascine. L'enjeu est clair : éviter une guerre nucléaire. Les agents soviétiques dormants évoquent furieusement la future série The Americans, et pour ne rien gâcher, la partition est signée par Lalo Schifrin, dont les notes semblent décidément nées pour accompagner à l'écran les Ford Mustang ou les Chevrolet des 70's. Mais l'intérêt principal du film réside dans sa malice, dans la vision de ces agents, qu'ils soient de la CIA ou du KGB, automates d'un autre temps que vient supplanter le personnage bourré d'humour de la jeune Putterman, véritable ordinateur... vivant.

Séances

Séances passées






Générique

Réalisateur : Don Siegel
Assistants réalisateurs : David Hamburger, Luigi Alfano, Stephen Lim, Alan Brimfield
Scénaristes : Peter Hyams, Stirling Silliphant
Auteur de l'oeuvre originale : Walter Wager d'après le roman "Telefon"
Société de production : MGM - Metro-Goldwyn-Mayer
Producteur : James B. Harris
Directeurs de production : Louis A. Stroller, Jim Henderling, Bernard Hanson, Maurice Vaccarino
Distributeur d'origine : CIC - Cinema International Corporation
Directeur de la photographie : Michael C. Butler
Compositeur de la musique originale : Lalo Schifrin
Créateur des décors : Ted Haworth
Directeur artistique : William F. O'Brien
Décorateur : Robert R. Benton
Maquilleurs : Phillip Rhodes, Del Acevedo
Monteur : Douglas Stewart
Coordinateur des effets spéciaux : Joe Day
Cascadeur : Paul Baxley
Interprètes : Charles Bronson (Grigori Borzov), Lee Remick (Barbara), Donald Pleasence (Nicolai Dalchimsky), Tyne Daly (Dorothy Putterman), Alan Badel (le colonel Malchenko), Patrick Magee (le général Strelsky), Sheree North (Marie Wills), Frank Marth (Harley Sandburg), Helen Page Camp (Emma Stark), Roy Jenson (Doug Stark), Jacqueline Scott (Madame Hassler), Ed Bakey (Carl Hassler), John Mitchum (Harry Bascom), Iggie Wolfington (le père Stuart Diller), Kathleen O'Malley (Madame Maloney), Åke Lindman (le lieutenant Alexandrov), Ansa Ikonen (la mère de Dalchimsky), Hank Brandt (William Enders), John Carter (Stroller), John Hambrick (le présentateur du journal télévisé), Henry Alfaro (le reporter TV), Glenda Wina (la présentatrice TV), Jim Nolan (l'employé du magasin), Burton Gilliam (l'employé de la station service), Regis J. Cordic (le médecin), George Petrie (le réceptionniste de l'hôtel), Jeff David (le maître d'hôtel), Carmen Zapata (l'infirmière), Carl Byrd (le lieutenant de la Navy), Lew Brown (l'officier mesquin), Peter Weiss (l'opérateur radar), Robert Phillips (un policier de l'autoroute), Cliff Emmich (un policier de l'autoroute), Alex Sharp (Martin Callender), Margaret Hall Baron (l'employée de l'aéroport), Al Dunlap (le chauffeur de taxi), Sean Moloney (le garçon au bolide), Ville-Veikko Salminen (le steward russe), Teppo Heiskanen (un joueur de hockey), Mika Levio (un joueur de hockey), Marlene Hazlett (un membre de la famille de touristes), Tom Runyon (un membre de la famille de touristes), Claudia Butler (un membre de la famille de touristes), Phillip Butler (un membre de la famille de touristes), Stephanie Ann Rydall (la fille de Madame Wills), Derek Rydall (le fils de Madame Wills)