En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Shining

Shining
The Shining

Stanley Kubrick
Grande-Bretagne / 1980 / 146 min
D'après le roman Shining, l'enfant lumière de Stephen King.

Avec Jack Nicholson, Shelley Duvall.

Jack passe l’hiver avec sa femme et son fils dans un immense hôtel isolé dont il assure l’entretien. Il peut ainsi consacrer son temps libre à l’écriture. Mais une force maléfique le rend violent et son fils développe des dons de voyance.


Le directeur de la photographie Garrett Brown, inventeur du Steadicam, le manœuvre lui-même pendant le tournage, pour les scènes du labyrinthe ou dans les couloirs de l'hôtel.


« Le plus important dans un film, ce sont les mystères, ce qui est au-delà de la raison et du langage » ; en constante révolution artistique mais toujours via l'expérimentation technique, comme s'il voulait à chaque fois raconter une histoire comme cela n'avait jamais été fait, Stanley Kubrick, après la lumière à la bougie de Barry Lyndon, exige le mouvement caméra à la fluidité absolue pour Shining. Déjà, en 1974, Kubrick reçoit une démo filmée avec un prototype. Il répond : « Cela devrait révolutionner la manière de filmer. J'ai une question : y a-t-il une hauteur minimale à laquelle ce mystérieux stabilisateur peut être utilisé ? » Adaptation d'un roman plutôt banal de Stephen King, Shining aspire à transcender l'invisible et, accessoirement, à devenir le film d'horreur ultime. Si chaque détail devient un élément intellectuel et narratif, l'art nouveau du Steadicam fait de tout le film un symptôme, sublimant le message cinématographique, que ce soit à tricycle sur une moquette au motif indélébile ou lors d'une poursuite dans un labyrinthe enneigé tout aussi inoubliable. Kubrick aime amplifier à l'extrême, que ce soient les contre-plongées délirantes ou les expressions outrées de ses acteurs. Mais finalement, le plus spectaculaire, ce qui devient par la suite l'image référence du film, réside dans une idée simplissime : filmer à hauteur d'enfant, en caméra portée, mobile et ultra rapide, en frôlant les murs et près du sol, à la manière d'un « tapis volant ». Le Steadicam est ainsi perfectionné, en liaison (radio et retour vidéo) directe avec le cinéaste. Coïncidence ou pas, le petit Danny fait le même poids qu'une caméra Arriflex 35BL.

Émilie Cauquy

Séances

Séances passées

Dimanche 17 mars 2019, 14h00 - Cinéma Le Méliès Hors les murs → 16h30 (146 min)
Séance suivie d’une discussion avec Garrett Brown
  • Shining (Stanley Kubrick / Grande-Bretagne / 1980 / 146 min / DCP / VOSTF)

Vendredi 4 novembre 2016, 20h30 - Salle Henri Langlois → 22h55 (143 min)
Séance présentée par Gabriela Trujillo
  • Shining (Stanley Kubrick / Grande-Bretagne / 1980 / 119 min / DCP / VOSTF)

  • Shining (Stanley Kubrick / Grande-Bretagne / 1980 / 119 min / DCP / VOSTF)

  • Shining (Stanley Kubrick / Grande-Bretagne / 1980 / 146 min)




  • Shining (Stanley Kubrick / Grande-Bretagne / 1980 / 146 min)

Générique

Réalisateur : Stanley Kubrick
Assistants réalisateurs : Brian Cook, Terry Needham, Michael Stevenson
Scénaristes : Stanley Kubrick, Diane Johnson
Auteur de l'oeuvre originale : Stephen King d'après le roman "The Shining"
Société de production : The Producer Circle Company
Producteur : Stanley Kubrick
Producteur exécutif : Jan Harlan
Directeur de production : Douglas Twiddy
Distributeurs d'origine : Warner Bros., Columbia Pictures
Directeur de la photographie : John Alcott
Cadreurs : Kelvin Pike, James Devis
Opérateur steadycam : Garrett Brown
Ingénieurs du son : Ivan Sharrock, Richard Daniel
Compositeurs de la musique originale : Wendy Carlos, Rachel Elkind
Compositeurs de la musique préexistante : Béla Bartok "Musique pour cordes, percussion et célesta", Krzysztof Penderecki, Gyorgy Ligeti
Directeurs artistiques : Roy Walker, Les Tomkins
Décorateurs : Tessa Davies, Robert Walker
Costumier : Milena Canonero
Maquilleurs : Tom Smith, Barbara Daly
Coiffeur : Leonard
Monteur : Ray Lovejoy
Script : June Randall
Directeur de casting : James Liggat
Créateur du générique : Chapman Beauvais Ltd
Coordinateurs des effets spéciaux : Alan Whibley, Leslie Hillman, Dick Parker
Interprètes : Jack Nicholson (Jack Torrance), Shelley Duvall (Wendy Torrance), Danny Lloyd (Danny), Scatman Crothers (Hallorman), Barry Nelson (Ullman), Philip Stone (Grady), Joe Turkel (Lloyd), Anne Jackson (le docteur), Tony Burton (Durkin), Lia Beldam (la jeune femme dans le bain), Billie Gibson (la vieille femme dans le bain), Barry Dennen (Watson), David Baxt (le premier garde forestier), Manning Redwood (le second garde forrestier), Louise Burns (la fille de Grady), Robin Pappas (l'infirmière), Alison Coleridge (la secrétaire), Burnell Tucker (le policier), Jana Sheldon (l'hôtesse), Kate Phelps (la réceptionniste), Norman Gay (le client blessé)