En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Les Deux cavaliers

Les Deux cavaliers
Two Rode Together

John Ford
Etats-Unis / 1960 / 109 min
D'après le roman Comanche Captives de Will Cook.

Avec James Stewart, Richard Widmark, Shirley Jones.

Un shérif cynique et un officier de cavalerie sont chargés d’aller négocier avec les Indiens Comanches la restitution de prisonniers blancs.


Restauration par Sony Pictures Entertainment en 4K. Distribué par Park Circus.


Tourné à l'automne 1960, Les Deux cavaliers est un film que John Ford devait à Harry Cohn, patron de la Columbia. Le cinéaste avouera toujours l'avoir fait uniquement pour l'argent, désavouant une œuvre qui à sa sortie, et même bien après, sera considérée par la critique américaine comme un ratage. Cette adaptation, par Frank S. Nugent, fidèle scénariste fordien, d'un roman de Will Cook, a longtemps souffert de la comparaison avec La Prisonnière du désert, réalisé quatre ans plus tôt et traitant d'un sujet similaire : le retour d'enfants de colons blancs tenus captifs par les Indiens durant des années. Tout se passe comme si ces Deux cavaliers proposait la vérité nue, hideuse, sans masque, crue, de ce que le film de 1956 restituait de façon malgré tout stylisée et sublimée. Sous un ciel désespérément gris (Ford faisait en sorte, racontera Richard Widmark, de ne tourner que par temps nuageux), le racisme est montré comme un mélange de phobie et de frustration sexuelle. Dans cet univers de tractations sordides, les personnages sont socialement situés de façon très précise, presque théorique. C'est le rôle notamment d'un très étonnant, très long et très beau plan fixe : les personnages de Richard Widmark et de James Stewart devisent au bord d'une rivière et s'interrogent mutuellement sur leur condition économique, c'est-à-dire sur leur propre place dans les rapports de production de cette société naissante, engendrée par l'Ouest sauvage.

Jean-François Rauger

Séances

Séances à venir

Ajouter 2020-03-06 18:00:00 2020-03-06 19:49:00 Europe/Paris Les Deux cavaliers Les Deux cavaliers Salle Cinéma Reflet Médicis - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr

Séances passées



Mercredi 3 décembre 2014, 20h00 - Salle Henri Langlois → 21h50 (109 min)
Ouverture de la rétrospective

Générique

Réalisateur : John Ford
Assistant réalisateur : Wingate Smith
Scénariste : Frank S. Nugent
Auteur de l'oeuvre originale : Will Cook d'après le roman "Comanche captives"
Sociétés de production : John Ford Productions, Columbia Pictures
Producteur : Stan Shpetner
Distributeur d'origine : Columbia Pictures
Directeur de la photographie : Charles Lawton Jr.
Ingénieur du son : Harry D. Mills
Compositeur de la musique originale : George Duning
Chorégraphe : Kenny Williams
Directeur artistique : Robert Peterson
Décorateur : James Crowe
Costumiers : Frank Beetson, Ron Talsky
Maquilleur : Ben Lane
Monteur : Jack Murray
Interprètes : James Stewart (le shériff Guthrie McCabe), Richard Widmark (le lieutenant Jim Gary), Shirley Jones (Marty Purcell), Linda Cristal (Elena De La Madriaga), Andy Devine (le sergent Darius P. Slim Posey), John McIntire (le major Frazer), Paul Birch (le juge Edward Purcell), Willis Bouchey (Harry J. Wringle), Henry Brandon (Quanah Parker), Harry Carey Jr. (Ortho Clegg), Olive Carey (Abby Frazer), Ken Curtis (Boone Clegg), Chet Douglas (Ward Corbey), Annelle Hayes (Belle Aragon), David Kent (Running Wolf), Woody Strode (Stone Calf), Frank Baker (le capitaine Malaprop), Anna Lee (Madame Malaprop), Cliff Lyons (William McCandless), Jeanette Nolan (Madame McCandless), John Qualen (Ole Knudsen), Ford Rainey (Henry Clegg), Mae Marsh (Hannah Clegg), O.Z. Whitehead (le lieutenant Chase), Ted Knight (le lieutenant Upton), Sam Harris (le médecin du fort), Jack Pennick (le sergent), Chuck Roberson (le Comanche), Bill Henry (le joueur), Bob Kenneally (un officier), Ed Sweeney (un officier), Big John Hamilton (Settler), Eunice Grey (la mère de l'enfant enlevé par les Indiens), Ruth Clifford