En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Casablanca

Casablanca

Michael Curtiz
Etats-Unis / 1942 / 102 min
D'après la pièce Everybody Comes to Rick's de Murray Burnett et Joan Alison.

Avec Humphrey Bogart, Ingrid Bergman, Paul Henreid.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le cabaret le plus couru de Casablanca est tenu par Rick, un Américain en exil. Un soir arrive parmi ses clients son ancien amour, Ilsa, accompagnée de son époux.


Quand Burnett et Allison écrivent la pièce Everybody Comes to Rick's, ils sont loin de se douter que son adaptation sous la houlette de la Warner, Casablanca, deviendra l'étendard de la propagande américaine antinazie, Ilsa/Ingrid Bergman l'incarnation de l'héroïne déchirée entre sa loyauté et ses sentiments, et Rick/Humphrey Bogart l'archétype définitif du solitaire blessé, faussement cynique, qui révèle in fine sa dignité et sa valeur. Casablanca fait partie des films alors produits en série par la Warner au rythme d'un par semaine. Le tournage se fait en quatre mois malgré les tourments qui agitent la réalisation, l'écriture du scénario et la distribution : quatre scénaristes se succèdent pour faire avancer une adaptation qui patauge, et les acteurs pressentis pour les premiers rôles, Ann Sheridan, Michèle Morgan, Ronald Reagan, font tour à tour défaut. La Warner veut Bergman, elle l'échange à Selznick, le temps d'un film, contre Olivia de Havilland. Malgré des retournements psychologiques rocambolesques, des dialogues parfois maladroits, l'accumulation de clichés et de sentiments sucrés, Casablanca remporte en 1944 trois Oscars dont celui du meilleur réalisateur pour Michael Curtiz, et continue de s'imposer dans les listes des meilleurs films de tous les temps comme le film du sacrifice ultime : la noblesse d'âme préside à tous les choix des héros, qui renoncent à l'amour individuel, « égoïste », pour le bien de l'humanité toute entière en des heures noires.

Tania Capron

Séances

Séances passées

Dimanche 8 mars 2020, 14h30 - Salle Georges Franju → 16h15 (102 min)
Séance présentée par Isabella Rossellini
Préventes complètes. Pour les abonnés Libre Pass, quota disponible sur place 1h avant. Pour les non-abonnés Libre Pass : file d'attente en billetterie 1h avant le début de la séance.
  • Casablanca (Michael Curtiz / Etats-Unis / 1942 / 102 min / DCP / VOSTF)

  • Casablanca (Michael Curtiz / Etats-Unis / 1942 / 102 min / DCP / VOSTF)

  • Casablanca (Michael Curtiz / Etats-Unis / 1942 / 102 min / DCP / VOSTF)

  • Casablanca (Michael Curtiz / Etats-Unis / 1942 / 102 min / 35mm / VOSTF)

  • Casablanca (Michael Curtiz / Etats-Unis / 1942 / 102 min / 35mm / VOSTF)

Générique

Réalisateur : Michael Curtiz
Assistant réalisateur : Lee Katz
Scénaristes : Julius J. Epstein, Philip G. Epstein, Howard Koch
Auteur de l'oeuvre originale : Murray Burnett d'après la pièce "Everybody Comes to Rick's", Joan Alison d'après la pièce "Everybody Comes to Rick's"
Société de production : Warner Bros.
Producteur : Jack L. Warner
Distributeur d'origine : Warner Bros.
Directeur de la photographie : Arthur Edeson
Ingénieur du son : Francis J. Scheid
Compositeur de la musique originale : Max Steiner
Compositeur de la musique préexistante : Herman Hupfeld
Auteurs des chansons originales : M.K. Jerome, Jack Scholl
Directeur artistique : Carl Jules Weyl
Décorateur : George James Hopkins
Costumier : Orry-Kelly
Maquilleur : Perc Westmore
Monteur : Owen Marks
Coordinateurs des effets spéciaux : Lawrence W. Butler, Willard Van Enger
Interprètes : Humphrey Bogart (Richard Blaine, dit Rick), Ingrid Bergman (Ilsa Lund Laszlo), Paul Henreid (Victor Laszlo), Claude Rains (le capitaine Louis Renault), Conrad Veidt (le major Heinrich Strasser), Sydney Greenstreet (Signor Ferrari), Peter Lorre (Ugarte), S.Z. Sakall (Carl), Dooley Wilson (Sam, le pianiste), Madeleine Lebeau (Yvonne), Marcel Dalio (Emile, le croupier), Leonid Kinskey (Sascha, le barman), Joy Page (Annina Brandel), Helmut Dantine (Jan Brandel), John Qualen (Berger), Curt Bois (le pickpocket), Corinne Mura (Andreya, la chanteuse), Ludwig Stössel (Monsieur Leuchtag), Ilka Grüning (Madame Leuchtag), Charles La Torre (le capitaine Tonnelli), Dan Seymour (Abdul, le portier), Franco Corsaro (un conspirateur), Jean Del Val (un conspirateur), Georges Renavent (un conspirateur), Louis Mercier (un conspirateur), Jamiel Hasson (Muezzin), Lal Chand Mehra (un policier), Manuel López (un policier), Wolfgang Zilzer (l'homme aux papiers périmés), George Dee (le lieutenant Casselle), Norma Varden (une Anglaise), Winifred Harris (une Anglaise), Gerald Oliver Smith (un Anglais), Herbert Evans (un Anglais), Arthur Dulac (le vendeur de journaux), Joe De Villard (le Marocain), Adrienne D'Ambricourt (la concierge), Leo Mostovoy (Fydor), Louis V. Arco (un réfugié chez Rick), Lester Sharpe (un réfugié chez Rick), Jacques Lory (Moor), Oliver Prickett (le serveur du Blue Parrott), Arthur Stuart Hull (l'admirateur âgé), Anita Camargo (la compagne), Geoffrey Steele (un client), Creighton Hale (un client), Maurice Brierre (le joueur de baccarat), Trude Berliner (la joueuse de baccarat), Frank Arnold (le surveillant), Dina Smirnova (la consommatrice), Gregory Gaye (le banquier allemand), Dick Botiller (un officier autochtone), George Sorel (un officier autochtone), Gregory Golubeff (le caissier), Richard Ryen (Heinz), Martin Garralaga (le maître d'hôtel), Olaf Hytten (l'homme prospère), Monte Blue (un Américain), George Carlton (un Américain), Frank Puglia (un commerçant), Michael Mark (un commerçant), Lotte Palfi Andor (la femme au bracelet), Leon Belasco (l'acheteur du bracelet), Jacques Vanaire (le Français), Paul Porcasi (l'autochtone), Paul Irving (le touriste prospère), Henry Rowland (un officier allemand), Hans Heinrich vonTwardowski (un officier allemand), Albert Morin (l'officier français), Jean deBriac (l'ordonnance), Nino Pellini (le gendarme), William Edmunds (le contact), Torben Meyer (le banquier refusé chez Rick), Gino Corrado (le serveur), George J. Lewis (le commerçant arabe au singe), George Meeker (l'ami), Richard Révy (un soldat allemand), Dewey Robinson (un soldat allemand), Lou Marcelle (la voix du narrateur)