En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Toujours moins

Toujours moins

Luc Moullet
France / 2010 / 14 min

« En 1993, j'avais tourné Toujours plus. Manquait donc le complément indispensable, Toujours moins, mon quarantième film. Il évoque en quatorze minutes l'évolution et l'accroissement, de 1968 à 2010, des dispositifs fondés sur l'informatique, automates, bornes et autres, que l'on retrouve dans tous les domaines. Le but de notre système actuel semble être de n'employer qu'un seul individu par secteur d'activité. Un constat à la fois amer et drôle : les moyens de cette réduction perpétuelle sont surprenants, cocasses. » (Luc Moullet)


Presque vingt ans après Toujours plus, minutieuse et accablante critique de la grande distribution, Luc Moullet lui offre une suite, Toujours moins, où il s'attarde sur la généralisation des automates. Déjà présente dans Barres en 1983, cette réflexion sur le remplacement progressif de l'homme au profit des machines trouve son apothéose dans son quarantième film. En observant la déshumanisation de notre société, le cinéaste examine d'un œil toujours aussi fantaisiste, mais de plus en plus inquiet, la réduction de l'emploi et la perte de lien social. Alors que ces avancées technologiques devraient faciliter notre quotidien, elles ne sont, à bien y regarder, qu'une énième tentative d'augmenter les ventes et de favoriser la consommation de masse. Lucide, et cette fois fataliste, Luc Moullet remonte le temps et les époques pour détricoter les codes d'un monde étrange, qui place désormais des intermédiaires incongrus entre les individus.

Séances

Séances passées