En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Un phénakistiscope pour faire danser des petits points de couleur  – Tuto pour le jeune public

Sébastien Ronceray - 15 avril 2021

Dans la famille des ancêtres du cinéma, le phénakistiscope, avec son nom amusant et difficile à prononcer, permet de réaliser des merveilles : faire tournoyer des spirales de couleur, faire grossir des points ou encore faire s'échapper des serpents... À toi de jouer, de créer un disque de phénakistiscope et d'émerveiller tes amis.

Tuto phénakistiscope

Tuto phénakistiscope

Le phénakistiscope, qu'est-ce que c'est ?

Avant l'invention en 1895 du cinématographe par les frères Lumière, des ingénieurs, des scientifiques et des artistes ont cherché à produire du mouvement avec des images. Ils ont conçu de drôles de machines qui ont toutes un point commun : elles tournent !
Le phénakistiscope est l'une de ces inventions du XIXe siècle. Il s'agit d'un disque en carton dans lequel 12 fentes ont été découpées sur les bords. Une série de 12 images qui décomposent progressivement un mouvement sont placées sur l'une des faces du disque. On troue le disque en son centre et on fixe un axe pour qu'il tourne. Ensuite, on le place devant un miroir avec les images en face pour qu'elles se reflètent. Il suffit alors de positionner son œil au niveau des fentes et de faire tourner le disque du phénakistiscope : le mouvement composé par les différentes images apparaît et se répète à l'infini !

Ta boîte à outils pour cette activité :

Tuto phénakistiscope

  • un morceau de carton assez rigide (boîte à chaussures, emballage de céréales ou du papier à dessin épais) pour y tracer un cercle d'environ 20 cm de diamètre

  • une feuille noire, de la peinture noire (en bombe ou acrylique)

  • un compas, une équerre, un crayon à papier, une gomme, un cutter, des ciseaux et de la colle

  • un bouchon en liège et une punaise

1/ Réalisation du disque

Dans l'idéal, utilise un carton avec au moins un côté noir. Si ce n'est pas le cas, colle une feuille noire sur ton carton ou peins-le. Attention, il ne faut pas qu'il y ait des motifs de l'autre côté de cette face noire. Dessine ensuite sur ton carton un disque de 20 cm de diamètre (donc ouverture du compas de 10 cm). Garde bien ton compas ouvert à la dimension de ce cercle, cela va te servir plus tard.

Tuto phénakistiscope-2    Tuto phénakistiscope

Il te faudra découper 12 fentes à la même distance les unes des autres. Pour déterminer l'emplacement des fentes, tu peux marquer sur un cercle les douze heures, comme sur le cadran d'une montre.

  • commence par tracer une croix au crayon à papier (sans trop appuyer) qui passe par le centre de ton disque. Tu obtiens 4 points sur les bords.

  • place la pointe de ton compas ouvert à la dimension de ton cercle sur chacun d'entre eux et marque 4 points supplémentaires à l'intersection du cercle et de ton compas.

tuto phenakistiscope

  • de la même façon, place maintenant la pointe de ton compas sur chacun de ces nouveaux points pour trouver les 4 points manquants.

Tuto phenakistiscope

  • sans trop appuyer toujours, trace des lignes qui vont du centre jusqu'à ces 12 points.

  • avec ton compas, trace un cercle de 7 cm de rayon à l'intérieur du précédent.

Tuto phenakistiscope

  • à l'intersection de ton deuxième cercle et des lignes que tu avais tracées, mesure 2 mm et trace une ligne jusqu'au bord du cercle.

  • tu as ainsi déterminé l'emplacement de tes 12 fentes de 2 mm de large et de 3 cm de long.

  • fais-toi aider d'un adulte pour découper d'abord les 12 fentes, puis le grand cercle.

Tuto Phénakistiscope

2/ Des dessins qui vont s'animer

C'est sur la face du carton qui n'est pas noire que tu vas dessiner ou coller tes dessins.
Tu peux t'amuser à décomposer un mouvement en 12 petites vignettes de 3 cm de côté. Découpe ensuite tes vignettes et colle-les bien entre chaque fente, pense bien à respecter l'ordre de ton mouvement quand tu les colleras. Attention, pour que cela fonctionne, il faut que ta première image soit semblable à la dernière. Pourquoi ? Parce que ton disque de phénakistiscope tourne autant que tu le veux. Donc, s'il n'y a pas de début et de fin, le mouvement pourra se répéter en boucle !

Tu peux aussi dessiner directement sur ton disque, des cercles de plus en plus grands en partant du centre, ou des spirales... c'est à toi d'inventer un mouvement dansant. Tu peux par exemple t'inspirer des disques de phénakistiscopes conservés à la Cinémathèque.

DISQUE DE PHENAKISTISCOPE CINEMATHEQUE    DISQUE DE PHÉNAKISTISCOPE CINEMATHEQUE

DISQUE DE PHENAKISTISCOPE CINEMATHEQUE    DISQUE DE PHÉNAKISTISCOPE CINEMATHEQUE

Pour les plus jeunes, on peut également utiliser des gommettes.

Surtout, pense que ton mouvement sera une boucle. Qu'après ta douzième image, ton phénakistiscope reprendra sur la première.
Lorsque tu as fini, tu peux gommer tous les traits qui t'ont aidé jusqu'à maintenant.

3/ Assemblage du Phénakistiscope

Transperce ensuite la face où les images sont collées en son centre, avec la punaise, et place de l'autre côté le bouchon en liège.

Tuto phénakistiscope     tuto-phenakistiscope

Tu peux maintenant voir l'effet de ton phénakistiscope ! Place-toi devant un miroir, ton œil au niveau des fentes, fais tourner le disque et découvre le mouvement perpétuel que tu as inventé.

Option avec des photographies :

Réfléchis à un mouvement de danse très simple et pas trop long (tourne sur toi-même, roule-toi en boule...). Tu peux même faire ce pas de danse avec une deuxième personne. Demande à quelqu'un de te prendre en photo. Il faut que l'appareil soit le plus stable et le plus fixe possible. L'idéal est que tu sois en entier, des pieds à la tête, sur un fond uni, et que tu portes des vêtements qui se détachent bien du fond.

Une fois ta danse choisie, entraîne-toi à la décomposer en 12 moments différents, mais assez proches les uns des autres. Clic, on prend une photo à chaque étape. Ton mouvement sera alors décomposé en 12 images fixes.

Imprime les 12 photos que tu as faites en petit format, de telle manière que chacune puisse être placée sur ton disque entre deux fentes (avec un disque de 20 cm de diamètre, les photos peuvent mesurer environ 3 cm de côté).


Merci à Abel, Achille, Louise, Martha-Jane et Rodolphe Cobetto qui ont expérimenté le tuto conçu par Sébastien Ronceray.


Sébastien Ronceray est assistant sur l'offre pédagogique à la Cinémathèque française.