En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Alain Resnais sur le web

27 février 2020

Déambulation dans les méandres du cinéma d'Alain Resnais, à travers quelques pépites dénichées sur le web et dans les cartons de la Cinémathèque.

Alain Resnais vu par Laurent Lefeuvre, pour le documentaire de Laurent Sylvestre : Jean Gruault, scénariste de la Nouvelle Vague. « Clin d'œil à L'Île noire et Mon oncle d'Amérique ».

Alain Resnais vu par Laurent Lefeuvre, pour le documentaire de Laurent Sylvestre : Jean Gruault, scénariste de la Nouvelle Vague. « Clin d'œil à L'Île noire et Mon oncle d'Amérique ».


- L'entretien imaginaire de Marcel Jean avec Alain Resnais : Sous le signe du jeu.

- Fan de comics, Resnais demanda un jour à Stan Lee, créateur de Spider-Man, d'écrire le scénario d'une fable fantastique traitant de la pollution et du nucléaire. L'histoire incroyable du projet The Monster Maker : Marvel mon amour (9' en anglais et à lire en français ici). 

- Août 1958, Emmanuelle Riva et la scripte Sylvette Baudrot s'envolent pour le Japon pour y tourner Hiroshima mon amour. Dès leur arrivée, munies de leur reflex Mamiya et Ricohflex achetés sur place, elles commencent un formidable carnet de voyage.

- Hiroshima mon amour est aussi un des films préférés du réalisateur norvégien, Joachim Trier.

- Le quatrième épisode d'une série radiophonique sur l'oubli consacrée au cinéaste de la mémoire. Comment Alain Resnais met-il en scène l'oubli dans son cinéma ?

- Promenade dans les labyrinthes d'Alain Resnais.

- Parcours auditif dans l'œuvre de Resnais, des compositeurs contemporains (Henze, Penderecki) jusqu'à la variété d'On connaît la chanson (12').

- Dario Argento a dit : « J'ai toujours construit mes films comme des rêves, peut-être sous l'influence de Resnais. L'Année dernière à Marienbad est le plus beau film que j'ai vu de ma vie. » L'univers des deux cinéastes réunis dans ce mashup de 3'43 : Dario Argento à Marienbad.

- « Si ce film est révolutionnaire, c'est sans doute grâce à moi. S'il a du succès, c'est sûrement grâce à Resnais. » Alain Robbe-Grillet parle de sa collaboration sur L'Année dernière à Marienbad dans cette archive INA de 1980.

- À partir de ce même film, des artistes ont produit une installation à multiples facettes. Des textiles-écrans, comparables à de grands leds défilants, explorent dans une très basse définition les rapports de l'image et du texte, produisant ainsi une traduction intégrale du film qui, projetée, garde la trace fantomatique du format imposé par la matérialisation dans le textile. Ça s'appelle le Big Crunch Marienbad.

- « Je connais un jeu où je gagne toujours. »
« Si vous ne pouvez pas perdre, ce n'est pas un jeu ! »
« Je peux perdre, mais je gagne toujours. »
Le jeu de Marienbad (ou jeu de Nim), rendu célèbre par le film d'Alain Resnais. Extrait du scénario et stratégies gagnantes.


Dans les cartons de la Cinémathèque

Maquette Aimer Boire Et Chanter Jacques Saulnier

Maquettes de décors d'Aimer, boire et chanter par Jacques Saulnier.


La confidence

« Dans mon milieu familial, le cinéma était considéré comme dangereux. On attrapait des maladies si on allait au cinéma, ce n'était pas sain. Ce qu'il fallait, c'était se promener à la campagne, être scout. Le cinéma était désapprouvé à cette époque, toléré tout au plus, dans ma famille. Cette passion, je crois que c'est la... révolte, c'est un bien grand mot, disons plutôt l'opposition au milieu familial qui se manifeste à peu près chez tout le monde. » Alain Resnais (Les Inrockuptibles, 12/11/1997)


Vu à la TV

Mai 1980, Alain Resnais reçoit le Grand prix spécial du jury à Cannes pour Mon oncle d'Amérique. Et c'est Kirk Douglas qui l'annonce.