En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Alfred Hitchcock sur le web

13 novembre 2019

Hitchcock, maître de l'internet. Sites, articles, essais, art, photo, audio, vidéo... Oncle Alfred figure en long et en large sur la toile. Quelques perles redécouvertes et d'autres à découvrir dans ce petit best of parfaitement subjectif.

Sur le plateau d'Alfred Hitchcock Presents (Photo Bettmann, 1956)

Sur le plateau d'Alfred Hitchcock Presents (Photo Bettmann, 1956)


Hitchcock en chiffres

- Morts par chute, héroïnes blondes ou mauvaises mères... Les obsessions d'Alfred Hitchcock en chiffres : The 39 stats.

 - Tout ce qu'il faut savoir sur le maître du suspense : 15 fascinating facts about Alfred Hitchcock.

- De 157 à 175 cm, les actrices hitchcockiennes classées par ordre de taille : Short Girls Are Best.

- 52 films d'Hitchcock en 1000 images.

- 3 films d'Hitchcock pour les enfants (pour faire connaissance avec Oncle Alfred).

- Mais aussi 36 scènes de mort synchronisées sur un écran, 37 caméos et 39 escaliers.


Influences, héritages et transmission

- Quels sont les grands films qui ont influencé Hitchcock  ?

- Animaux agressifs, effets spéciaux, tournage chaotique, théorie du suspense... Deux blockbusters mis en regard : Les Oiseaux versus Les Dents de la mer.

- « Hitchcock, je l'ai aimé à tous les stades : je l'ai aimé comme cinéphile ; après, je l'ai aimé comme critique ; et puis, étant cinéaste, mon admiration ne s'est pas démentie. » Hitchcock par Truffaut sur Truffaut par Truffaut, un site web en forme de journal intime. La série d'entretiens entre les deux cinéastes, enregistrée en 1962, est un must qu'on peut écouter en ligne.

- Faire un remake de Psychose ? Oui, mais en reprenant le script à l'identique, scène par scène, plan par plan. Vus ensemble, les deux Psychose, celui d'Hitchcock et celui de Gus Van Sant, semblent se nourrir l'un de l'autre, les répliques se chevauchent ou se répondent, les films se désynchronisent pour mieux se retrouver, l'un devenant alternativement l'écho, le prolongement ou le contrechamp de l'autre : Psychose(s) – Hitchcock/Van Sant, un montage fascinant d'Olivier Gonord.

- On ne se lasse pas non plus de la vidéo de Peet Gelderblom pour se rendre compte à quel point la scène de la douche de Psychose a nourri le cinéma de Brian De Palma (3'). Mais aussi, donc, celui de Gus Van Sant, au-delà de son remake de Psychose, expliqué par Tatiana Monassa dans Hitchcock, vu par Gus Van Sant : l'arbre et la forêt (7').

- La même scène et l'histoire de ses reprises racontée par Frank Lafond : Sous la douche (après Psychose) (18').

- 1973, Harper's Bazaar fait appel à Albert Watson (avant qu'il ne devienne l'un des photographes les plus influents du monde) pour illustrer la recette de la dinde de Noël : l’histoire du cliché d'Albert Watson.

Photo Albert Watson


Essais vidéo et supercuts

- Le Cinématon introuvable d'Alfred Hitchcock par Blow Up (9').

- Chutes, escaliers, ouvertures de rideaux, journaux, beuvrages empoisonnés, coiffures, chaussures et bien d'autres... 6 mn de motifs hitchcockiens par Steven Benedict : The Hitchcock Gallery. Un classique.

- Comment filmer le regard d'un personnage sur un individu, un objet, un paysage ? Le point de vue selon Hitchcock, une vidéo passionnante de Jorge Luengo Ruiz (6').

- L'obsession du regard chez Hitchcock dans un supercut hypnotisant : Eyes of Hitchcock (2') sur une musique de Rob Cawley.

- Une autre façon de voir le montage de la scène de la douche dans Psychose par Jop Leuven (3').

- Une vidéo en écran splité où les personnages d'Hitchcock et de Kubrick se croisent et se répondent.


Hitchcock, architecte et plasticien

- De Vertigo à Psychose, comment Hitchcock a changé l'usage de l'architecture au cinéma (un article de Pete Collard en anglais).

- Le sens de l'art et du décor chez Hitchcock : Plus d'une corde à son arc ! par l'agrégée d'Arts plastiques Lydie Decobert à écouter sur France Culture.

- Le formidable time-lapse de Fenêtre sur cour.

- Quand Dali et Hitchcock apportèrent le surréalisme à Hollywood par Margaret Carrigan (en anglais). Ou comment le rêve de La Maison du Dr Edwardes fut conçu à l'origine pour durer 22 minutes (avec Ingrid Bergman en statue transpercée d'une flèche).

- L'analyse du générique d'ouverture de La Mort aux trousses signé Saul Bass, ou celui des Oiseaux par James S. Pollack, dans l'indispensable Art of the Title.

- Demeure gothique, appartement ou villa moderniste... L'envers du décor des maisons d'Alfred Hitchcock.

- Hitchcock, passion mosaïque, dans les couloirs de Leytonstone Station du métro de Londres.


What is a Madeleine ?

Kim Novak Vertigo Hitchcock

« Chacun sa madeleine. Pour Proust c'était celle de Tante Léonie, telle que prétend encore en détenir la recette de la pâtisserie Védie, à Illiers (mais que penser alors de l'autre pâtisserie, de l'autre côté de la rue, qui affirme également être la véridique dépositaire des «  madeleines de Tante Léonie  » ? Déjà la mémoire bifurque). Pour moi, c'est un personnage de Hitchcock. L'héroïne de Vertigo. Et je reconnais que c'est peut-être forcer la note que de voir dans le choix de ce prénom, à l'orée d'une histoire qui est essentiellement celle d'un homme à la recherche d'un temps perdu, une intention du scénariste, mais peu importe, les coïncidences sont les pseudonymes de la grâce pour ceux qui ne savent pas la reconnaître. » Chris Marker (Immemory, 1997)


La confidence

« J'ai été une fois au cinéma à Paris pour voir Les Amants de Louis Malle, mais je dois être un eunuque. Je n'ai rien compris. » Alfred Hitchcock (L'Express, 5 février 1959)


Dans les cartons de la Cinémathèque

Henri Langlois dans son bureau

Henri Langlois dans son bureau, sous le regard de Madame Bates.


Vu à la TV

29 janvier 1971 à la Cinémathèque française (Palais de Chaillot). Lors d'une petite cérémonie pince sans rire, Alfred Hitchcock et Henri Langlois se décernent mutuellement la Légion d'Honneur.