En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Nicholas Ray sur le web

27 août 2019

Nicholas Ray

Nicholas Ray


- Ses films, son influence sur les cinéastes européens, les acteurs… La dernière interview de Nicholas Ray par Kathryn Bigelow et Sarah Parsons, en mai 79 (en anglais).

- « Le cinéma, c'est Nicholas Ray. », disait Godard. Les voici réunis dans cet essai vidéo évoquant la dimension haptique de leurs œuvres : To see with the tips of one's fingers / Voir du bout des doigts.

- Comment l'élève Jim Jarmusch devint l'assistant de Nicholas Ray dans un entretien pour FilmStruck (18').

- L'hommage d'Almodovar pour le cinéaste américain : la scène de doublage du dialogue amoureux de Johnny Guitare mise en abyme dans Femmes au bord de la crise de nerfs.

- La symbolique de la route dans l'imaginaire américain à travers le premier film de Ray, They Live by Night, analysé par la critique américaine Sara Smith pour Criterion (en anglais).

- Avant James Dean, le jeune Marlon Brando passait les auditions de La Fureur de vivre.

- « L'homme est Nicholas Ray. Le lieu est le Château Marmont, un hôtel légendaire d'Hollywood. Les images datent de 1973 et montrent un grand réalisateur au plus bas de sa carrière. Les images sont puissantes, voire tragiques, mais seulement si vous savez qui vous regardez. Quand j'ai pris ces photos, je ne réalisais pas vraiment. » Le photographe Andy Romanoff raconte sa rencontre avec Nick Ray. (En anglais ici.)


Dans les cartons de la Cinémathèque

Les 55 Jours de Pékin - Essais costumes

Essais costumes sur le tournage des 55 Jours de Pékin (1962).


La confidence

« Je suis le meilleur cinéaste au monde à n'avoir jamais réalisé un film entièrement bon, pleinement satisfaisant. » Nicholas Ray à son ami Dennis Hopper.


La chanson