En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Raoul Ruiz, un cinéaste sans limites
Table ronde

2 avril 2016

Le 2 avril 2016 à la Cinémathèque française, table ronde autour de Raoul Ruiz, réunissant des proches et des collaborateurs du cinéaste (de gauche à droite) : Jorge Arriagada (compositeur), Valeria Sarmiento (épouse et monteuse), Pascal Bonitzer (scénariste), François Margolin (producteur), Guy Scarpetta (essayiste) et Benoît Peeters (scénariste et biographe). Rencontre animée par Frédéric Bonnaud.


Frédéric Bonnaud est directeur général de la Cinémathèque française.

Jorge Arriagada est né au Chili en 1943. Il suit des études au conservatoire de musique de l'Université du Chili, puis avec Max Deutsch à Paris, en tant que boursier du gouvernement français de 1967 à 1971. Il travaille les techniques de la musique électroacoustique en Europe et fait des recherches sur la composition musicale sur ordinateur à l'université de Stanford (Californie). Il fonde en 1970 le studio de musique expérimentale de l'American Center de Paris et le dirige jusqu'en 1974. À la même époque, il est professeur de composition musicale. Lauréat de la fondation Guggenheim en composition musicale en 1972, il est l'auteur d'œuvres de musique électroacoustique, de chambre et symphonique. À partir de sa rencontre avec Raoul Ruiz, en 1974, il se consacre principalement à l'écriture musicale pour le cinéma.

Valeria Sarmiento est cinéaste et monteuse. Épouse de Raoul Ruiz, elle a effectué le montage de beaucoup de ses films.

Benoît Peeters est écrivain et scénariste. Il a cosigné avec Guy Scarpetta Raoul Ruiz, le magicien (Les Impressions nouvelles, 2015).

Pascal Bonitzer est scénariste et réalisateur.

Guy Scarpetta est romancier, essayiste et critique d'art.

François Margolin est réalisateur et producteur. De Raoul Ruiz, il a produit Días de campo, La Maison Nucingen, La Nuit d'en face.