En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Restaurer le « Napoléon » d'Abel Gance : nécessité, ambition et méthode d'un vaste chantier
Conférence de Georges Mourier (1/2)

29 janvier 2015

Napoléon a été montré en 1927 dans deux versions : une de 4h, présentée à l'Opéra de Paris avec les triptyques, l'autre de 9h30, présentée au Théâtre Apollo sans les triptyques. Le film connut jusqu'en 1971 plusieurs remontages et différentes versions dirigées par Abel Gance. En 1949, Henri Langlois fait l'acquisition d'éléments filmiques et entreprend avec Marie Epstein un long travail de sauvegarde et de restauration, tentant d'obtenir une version muette la plus complète possible. L'expertise menée par Georges Mourier à la Cinémathèque française depuis 2007, a mis en évidence l'existence jusqu'ici insoupçonnée de deux négatifs originels aux choix artistiques différents. Toutes les restaurations effectuées depuis 1949, dont celles de Kevin Brownlow et Bambi Ballard, utilisent indistinctement des éléments des deux versions Opéra et Apollo. La reconstruction de Napoléon dans la version Apollo, avec intégration du triptyque final, permettra de proposer le film dans une durée d'environ 6h25, en restituant l'ensemble au plus près du montage originel dans sa rythmique musicale, voulue par Gance en 1927.
Projection de nombreux documents et d'un extrait reconstruit.


Georges Mourier est réalisateur et chercheur. Il a tourné, entre autres, un documentaire consacré à Abel Gance, intitulé À l'ombre des grands chênes (2005). Il a été chargé par la Cinémathèque française de la reconstruction et de la restauration du Napoléon de Gance.