En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Ni d'art, ni de Beaubourg : Henri Langlois contre le mythe Langlois
Conférence de Bernard Eisenschitz

2 juin 2014

Homme de culture et iconoclaste, Henri Langlois a entretenu un rapport ambivalent à l'art. Sa légende s'est construite sur l'image d'un Médicis du XXe siècle, mais c'est faire abstraction de son goût pour le trivial, de sa réhabilitation de films populaires méprisés. Pour lui, les autres arts devaient servir à affirmer l'être unique du cinéma. Le musée devait aboutir à la salle de projection.


Bernard Eisenschitz est traducteur et historien du cinéma. Auteur de nombreux ouvrages, il a été responsable de l'édition des œuvres de Georges Sadoul et a codirigé, avec Bernard Benoliel, le recueil Henri Langlois : Écrits de cinéma.