En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Henri Langlois / Jean-Luc Godard
Conférence de Nicole Brenez

11 avril 2014

La relation mutuellement admirative entre Henri Langlois et Jean-Luc Godard s'avère l'une des plus fidèles et créatrices qu'ait connue l'histoire du cinéma. Henri Langlois tenait l'auteur d' un « génie poétique » et considérait qu'il y avait « un cinéma d'avant Godard et d'après Godard ». Dès 1964, il rend un « Hommage à Godard » à la Cinémathèque de Chaillot, et l'une de ses dernières grandes entreprises, la série des Anti-cours en 1976, consacre un épisode à une comparaison entre Andy Warhol et Jean-Luc Godard. Réciproquement, la conception du cinéma défendue par Jean-Luc Godard s'inscrit dans le cadre spéculatif développé par Langlois et ne cesse de l'alimenter, tout en s'inspirant de ses pratiques inventives et joyeusement illégales. Nous observerons quelques formes du passage d'Henri Langlois dans les choix stylistiques godardiens, tant dans ses films que dans son exposition Collage(s) de France.


Nicole Brenez est professeur à l'université Paris 3, directrice du département Analyse & culture cinématographique à la Fémis. Elle programme les séances d'avant-garde à La Cinémathèque française. Parmi ses ouvrages : De la figure en général et du corps en particulier : l'invention figurative au cinéma (1998), Cinéma d'avant-garde, mode d'emploi (2012), Jean-Luc Godard théoricien des images (2015). Elle a consacré à Lon Chaney une étude en deux parties, « Acting », dans la revue Cinémathèque (automne 1997 et printemps 1998).