En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Kiyoshi Kurosawa, un cinéma de la survie et de l'oubli
Conférence de Diane Arnaud

19 mars 2012

À travers les différents genres, films noirs et fictions d'horreur, qu'il a revisités de manière inédite, Kiyoshi Kurosawa n'a cessé de filmer l'existence comme une épreuve radicale de la survie. Les héros de ses films, engourdis et décalés, croisent leurs doubles ou des fantômes du passé tandis que la mise en scène, elle, travaille la vie au présent.


Diane Arnaud enseigne l'analyse filmique à l'université Paris-Diderot. Elle s'est d'abord intéressée au cinéma japonais avec son livre Kiyoshi Kurosawa : mémoire de la disparition (Rouge Profond). Elle a récemment coordonné avec Mathias Lavin l'ouvrage collectif Ozu à présent (G3J éditeur) sur les différentes formes de résonances de l'esthétique « ozuienne » dans le cinéma contemporain.