En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Canned Harmony ? Américanisation et réappropriation de l’espace par l’image dans les films d’Alice Guy
Une conférence de Clara Auclair

28 mars 2018

L’arrivée d’Alice Guy-Blaché sur le continent américain fut, certes, brutale et déstabilisante, néanmoins elle ne signa pas la fin de sa carrière cinématographique. Au cours de sa présentation, Clara Auclair tente de démontrer que c’est à travers son investissement dans l’espace du studio que Guy-Blaché a réussi à reprendre le contrôle du paysage nord-américain.

En s’appuyant sur les mémoires et sur les films de Guy-Blaché, Clara explore les espaces construits par Guy-Blaché et son mari aux studios Solax à Fort Lee dans le New Jersey. Du studio au cadre de l’image, peut-on lire, dans le film, la tension à l’œuvre entre les bouleversements créés par le nouvel environnement vécu (le paysage industriel nord-américain) et l’espace de plus en plus mesuré et contrôlé du studio ?


Clara Auclair est doctorante en cotutelle à l’Université de Rochester (Visual and Cultural Studies) et l’Université Paris Diderot (Histoire et Sémiologie du Texte et de l’Image). Son travail de thèse est centré sur la mémoire de l’industrie cinématographique française installée à Fort Lee dans le New Jersey (1907-1948).