En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Godard et le dix-neuvième siècle : archives d’une modernité
Une conférence d'Anne-Gaëlle Salliot

28 mars 2018

La communication d’Anne-Gaëlle Salliot, se penche sur les résurgences du dix-neuvième siècle dans deux films de Godard Allemagne 90 Neuf Zéro (1991) et Histoire(s) du Cinéma (1998). Il s’agit pour elle d’approcher les références à ce siècle comme autant d’archives d’une modernité à venir. Si le cinéma peut raconter la modernité du vingtième siècle, c’est grâce à ses affinités avec le siècle qui le précède et de par sa nature archivistique. Cette démarche s’inscrit de toute évidence dans la lignée de Walter Benjamin et de son approche à « rebrousse-poil » de la modernité. La critique a beaucoup glosé sur les parallèles évidents entre le travail historiographique d’archivage et le montage de photographies, de peintures, d’images d’archives, d’extraits de films, de citations écrites et dites, caractéristique du dernier Godard et qui vient composer la moelle même d’Histoire(s) du Cinéma. Il semble pourtant utile de relier ce qu’Alain Bergala nomme « ce mouvement d’anamnèse » godardien à la constitution contemporaine de tout un faisceau de préoccupations théoriques, littéraires et esthétiques entourant la notion d’archive, devenue véritable phénomène culturel et formation discursive.


Docteur en Philosophie de l'Université d'Oxford, Anne-Gaëlle Saliot est Assistant Professor à l'Université de Duke en Caroline du Nord. Elle y enseigne la littérature, le cinéma et l'esthétique dans le Département d'Etudes Romanes. Elle est l’auteur d'un ouvrage sur l’Inconnue de la Seine, intitulée The Drowned Muse et prépare un ouvrage consacré au cinéma de la Nouvelle Vague et à sa relation au dix-neuvième siècle.