En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

L'enfance dans la guerre : présences, regards
Conférence d'Arnaud Hée

21 avril 2017

Avec la mention « Irak année zéro », Homeland d'Abbas Fahdel se réfère délibérément au jalon rossellinien que constitue Allemagne année zéro (1948). Avec toute leur singularité, les deux films dessinent une trajectoire dont l'issue scandaleuse réside en la mort de l'enfant. Plonger cette figure dans la guerre consiste en une sorte de dévoiement de ce qui lui est propre : le parcours initiatique dans une forme d'innocence. Mais l'enfant dans la guerre est porteur d'une présence et d'un regard à la fois obliques et terriblement lucides.


Arnaud Hée est critique de cinéma (Études, Bref, Images documentaires, Critikat), membre du comité de sélection du festival Cinéma du réel et enseignant à la Fémis.