En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Eaux profondes
Eaux profondes

samedi 7 janvier 2006, 14h30

Salle Jean Epstein

14h30 → 16h05 (95 min)

Michel Deville
France / 1981 / 94 min
D'après le roman Deep water de Patricia Highsmith

Avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant, Sandrine Kljajic, Philippe Clévenot.

À Jersey, Mélanie et Vic forment un couple étrange, malgré tout intégré à la bonne société de l'île. Mélanie a pour habitude de séduire d'autres hommes sous les yeux de son mari qui semble impassible, jusqu'au jour où sa jalousie déborde.

En adaptant Patricia Highsmith, Deville marche avec Hitchcock, Claude Miller, ou, plus tard, Chabrol, sur un chemin périlleux. L’exercice est difficile, mais Deville sait instaurer le malaise derrière sa mise en scène toujours ludique. Le couple Huppert/Trintignant est parfait, aux œillades perverses de l’une répond la cruauté carnassière du sourire de l’autre. Lui joue aux échecs, cuisine en tablier, élève de métaphoriques escargots et lit la Pléiade. Elle, se fait servir, border, traiter comme une enfant. Deville prend un malin plaisir à brouiller les cartes : triangulation des regards, des couples qui s’épient, ellipse des corps qui se croisent et s’escamotent le temps d’une soirée mondaine. Vénéneux, malsain, voilà un film d’atmosphère à l’élégance noire, dont les eaux sont décidément très troubles.