En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 15 mars 2019, 14h00

Cinéma Christine 21 Hors les murs

14h00 → 15h50 (110 min)

Claude Sautet
France / 1980 / 110 min / DCP
d'après Daniel Biasini

Avec Patrick Dewaere, Yves Robert, Brigitte Fossey.

Après cinq ans passés dans un pénitencier américain pour trafic et usage de drogue, Bruno revient vivre en France chez son père. La situation devient vite invivable car ce dernier l’accuse d’être responsable de la mort de sa mère, survenue lors de sa détention.

Restauration en 4K à partir du négatif original par Studio Canal avec l'aide du CNC (Laboratoire Hiventy). Ressortie fin 2019 par les Acacias.


Portrait de la France des années 1980, Un mauvais fils suit la trajectoire de Bruno (Patrick Dewaere) de retour sur le territoire français après une peine de prison pour trafic de stupéfiants aux États-Unis. Brillamment scénarisé par Claude Sautet, Daniel Biasini et Jean-Paul Török, le film comporte de grands moments dialogués qui réussissent à synthétiser toute une condition parfois au détour d’une phrase, par exemple, lorsqu’un travailleur lance que « les Français ne tiennent pas plus de trois jours » dans un métier manuel habituellement réservé aux immigrés. Certains plans suffisent à souligner l’inadaptation du fils dans le foyer retrouvé, notamment dès le début, lorsque Dewaere observe sans un mot le téléphone sonner. Sautet montre la simplicité d’un quotidien qui ne tient à presque rien avec une grande bienveillance. Il entoure Dewaere de seconds rôles magnifiques, dont le personnage d’un libraire (Jacques Dufilho) qui ne manque pas de compassion à l’égard de la jeunesse fragile représentée par Dewaere et finit par une belle tirade où il expose à son tour sa marginalité : « En sortir ! Il n’y a pas de sortie ! Sortir d’où ? De quoi ? Des autres, de la solitude, de la peur, on sort (…) Pour aller où ? Voilà, il est 9h du matin, j’ai 63 ans, je me regarde, j’ai froid, je suis homosexuel et je suis couvert de dettes. » Sautet aborde ainsi avec justesse les problématiques qui vont ankyloser le pays dans les années à venir : chômage, travail au noir, place des immigrés dans la société, difficulté d’être homosexuel, le tout avec une tendresse qui n’est plus d’actualité.

Sarah Ohana


Ajouter 2019-03-15 14:00:00 2019-03-15 15:50:00 Europe/Paris Un mauvais fils Un mauvais fils Salle Cinéma Christine 21 - La cinémathèque française - 51 Rue de Bercy, 75012 Paris La cinémathèque française contact@cinematheque.fr