En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

jeudi 8 mars 2018, 14h30

Salle Henri Langlois

14h30 → 17h00 (148 min)
Séance suivie d'une discussion avec Wim Wenders
Préventes complètes. 1 h avant, places pour les Libre pass et file d'attente pour le public non-abonné

Wim Wenders
République fédérale d'Allemagne-France-Grande-Bretagne / 1983 / 148 min / DCP / VOSTF

Avec Harry Dean Stanton, Nastassja Kinski, Dean Stockwell.

Travis, que tous croyaient mort, réapparaît et retrouve son fils. Ils partent ensemble au Texas, à la recherche de la mère de l'enfant.

Restauration 2K à partir du négatif original 35mm, menée par Argos Films avec le soutien du CNC et sous la supervision de Wim Wenders.


Pendant la longue production de Hammett, Wim Wenders rencontre Sam Shepard, qui lui fait lire en 1982 son manuscrit de Motel Chronicles, juste avant sa publication. Débute alors une période d’échange et d’écriture entre le cinéaste et l’écrivain, qui produira une version inaboutie du scénario de Paris, Texas. En août 1983, Wim Wenders part en repérages aux États-Unis, accompagné de son assistante, Claire Denis. Le tournage débute à la fin du mois de septembre, dans l’ordre chronologique du récit, afin de construire le film à chaque lieu de l’action. Une équipe européenne entoure le réalisateur de cette production franco-allemande : Wenders retrouve Robby Müller, qui a signé la photographie de plusieurs de ses films, lui-même assisté d’Agnès Godard. Sam Shepard, envisagé pour le rôle principal, est alors occupé par le tournage des Moissons de la colère dans l’Iowa. C’est donc Harry Dean Stanton, acteur très expérimenté mais peu célèbre, qui interprète le rôle de Travis, aux côtés de Nastassja Kinski que Wenders retrouve neuf ans après Faux mouvement.
Au bout de quelques semaines, le tournage s’interrompt à cause de difficultés financières. Wim Wenders et Sam Shepard, toujours éloignés, en profitent pour écrire au téléphone la fin du récit. Le tournage de la séquence du peep-show est une véritable prouesse, tant pour les techniciens que pour les acteurs. Wim Wenders achèvera in extremis la post-production du film pour la projection presse du Festival de Cannes en 1984, où Paris, Texas recevra la Palme d’Or, et le prix de la Critique Internationale (FIPRESCI).

Marion Langlois