En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 30 juin 2017, 19h30

Salle Georges Franju

19h30 → 21h00 (87 min)

Jud Yalkut
Etats-Unis / 1968 / 21 min / 16mm

Avec Jean-Jacques Lebel, Yoko Ono, Jacques Ledoux.


Jean-Jacques Lebel
France / 1967 / 36 min / Vidéo

Avec Jean-Jacques Lebel, Michèle Giraud.

Musique originale de Soft Machine.
« Artaud était notre seule boussole. Le titre suggérait de toute évidence qu'il s'agissait d'une « transmutation de toutes les valeurs » – à commencer par celles du cinéma industriel, du marché de l'art, du théâtre de divertissement, de la politique du consensus et de l'esclavage volontaire. L'état hallucinatoire (induit par les psychovitamines et l'action subversive) devenait « normal » tandis que l'état rationnel, plat, sans saveur ni profondeur, ni schize possible, devenait à son tour « anormal ». Le film avait été autofinancé par moi, et son rejet au festival de Knokke fit qu'avec beaucoup d'autres cinéastes underground, eux aussi rejetés, nous nous sommes organisés en contre-festival, dans une salle locale, où nous avons montré un tas de films et mis au point – avec les étudiants berlinois du S.D.S. (parmi lesquels Harun Farocki, des crypto-situs de Liège et beaucoup d'anars arrivés de toute l'Europe) – le fameux happening qui a fait exploser le festival et ses catégories esthétiques d'un autre âge. En ce sens, ce festival mérita bien son titre : nous lui avions insufflé concrètement un contenu expérimental. » (JJL)


Jean-Jacques Lebel
France / 1967 / 30 min / Vidéo

Happening en hommage au LSD.