En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 4 mars 2017, 14h00

Cinéma Christine 21 Hors les murs

14h00 → 15h25 (85 min)
Séance présentée par Mikko Kuutti

Women of Niskavuori
Niskavuoren naiset
Valentin Vaala
Finlande / 1938 / 85 min / DCP / VOSTF

Avec Tauno Palo, Lea Joutseno, Olga Tainio.

Un jeune homme, poussé par sa mère et le sens du devoir, épouse une fille de bonne famille avant de tomber amoureux d'une belle et nouvelle enseignante.

Restauré en 2K par l’Archive audiovisuelle nationale à Helsinki (KAVI) à partir du contretype positif et du négatif son.


À la première partie de l’œuvre de Valentin Vaala, émaillée de comédies citadines, succèderont des films tournés à la campagne, dont est représentatif Les Femmes de Niskavuori, première adaptation cinématographique de la série des cinq pièces de Hella Wuolijoki. L’intrigue se déroule dans la région rurale du Häme à laquelle certains personnages semblent très attachés, voire enracinés. Une société vieillie et hypocrite, dominée par un conseil administratif réunissant les notables de la région et par la matrone de la famille Niskavuoren. L’arrivée d’Ilona Ahlgren va tout bouleverser. Aarne, le fils de famille, agronome, marié et déjà père, tombe fou amoureux de la jeune femme. Le film raconte donc aussi bien l’histoire d’une passion contrariée par des intérêts familiaux et sociaux que l’affrontement de deux mondes. Vaala filme le feu sous la glace et les failles humaines sous le vernis de l’hypocrisie.

Sa mise en scène est élégante, moderne, ciselée, sensuelle. Il filme avec une distance critique et parfois moqueuse les vieux barbons pour être au plus près de ses personnages romanesques. La nature, enfin, est présente dès le début du film, notamment l’eau de la rivière et les nuages, métaphores parfaites d’un flux qui ne peut qu’emporter les héros vers d’autres aventures.

Bernard Payen