En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

vendredi 3 mars 2017, 18h00

La Filmothèque du Quartier latin Hors les murs

18h00 → 19h45 (102 min)
Séance présentée par Tim Lanza

Recherché pour meurtre
Wanted for Murder
Lawrence Huntington
Grande-Bretagne / 1946 / 102 min / DCP / VOSTF

Avec Eric Portman, Dulcie Gray, Derek Farr.

Le petit-fils d'un bourreau se croit possédé par l'esprit de son grand-père. Il devient l'étrangleur de jeunes femmes et fait la une de la presse londonienne. Amoureux d'une jeune vendeuse de disques, il espère qu'elle pourra le sauver.

Restauré en 2K par Cohen Film Collection au Crawford Media Services, à partir d'un contretype négatif combine 35 mm et d'une copie de conservation 35 mm.


Recherché pour meurtre sort au Royaume-Uni en juin 1946, année d’une véritable explosion artistique dans l’industrie cinématographique britannique. Emeric Pressburger (Les Chaussons rouges) est à l’origine de cette adaptation d’une pièce de théâtre écrite par Percy Robinson et Terence de Marnay. Également titré A Voice in the Night, le film met en scène les agissements d’un meurtrier hanté par le souvenir d’un grand-père bourreau et qui ne peut s’empêcher d’étrangler des jeunes femmes. Dans un Londres d’après-guerre qui fait écho aux histoires criminelles victoriennes à la « Jack the Ripper », l’« étrangleur » est campé par Eric Portman, qui jouait dans A Canterbury Tale de Powell et Pressburger et qui fait de son personnage un gentleman de la classe moyenne progressivement gagné par la folie.

La question du suspect étant très vite écartée par le scénario, les inspecteurs de Scotland Yard tout comme le public connaissant son identité, le film devient, plutôt qu’une enquête, une sorte de thriller hitchcockien.

Recherché pour meurtre est remarquable pour l’atmosphère londonienne dans laquelle Lawrence Huntington plonge les spectateurs (nuits nimbées de brouillard, séquences au Musée de cire de Madame Tussauds, à Hampstead Heath, Regent’s Park), jusqu’à son point culminant, une scène de chasse à l’homme dans Hyde Park.

Élise Girard