En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

jeudi 2 mars 2017, 21h00

Salle Georges Franju

21h00 → 23h40 (160 min)
Séance présentée par Laurence Côte, Fejria Deliba, Caroline Champetier (sous réserve)

Jacques Rivette
France-Suisse / 1987 / 160 min / DCP

Avec Bulle Ogier, Benoît Régent, Laurence Côte, Fejria Deliba.

Anna, Joyce, Claude, Lucia sont quatre élèves du court d'art dramatique de Constance Dumas, vivent ensemble dans un pavillon de banlieue. Un homme va bientôt faire basculer l'harmonie qui règne entre elles.

Restauré en 4K, d'après les négatifs 35 mm image et son originaux, avec le soutien du CNC. L'étalonnage a été supervisé par la directrice de la photographie Caroline Champetier.


Jacques Rivette, réalisateur entre autres d'Out 1 et de La Belle Noiseuse, traite ici de l'un de ses sujets favoris : le lien étroit entre le monde du théâtre et une réalité contemporaine, s'intéressant toujours aux jeux de piste, à la confusion des sentiments et aux secrets, aux hasards et coïncidences. En même temps qu'une intrigue, il donne de purs indices de mise en scène, et ses personnages nous aident dans cette partie de cache-cache mi-policière, mi-conceptuelle. Constance, la professeure de théâtre (Bulle Ogier), à ses apprentis acteurs : « La démolition, c'est avec ça que vous avez à faire tout le temps. La démolition et le doute, c'est avec ça que vous devez construire, créer, inventer... ». Jacques Rivette aime déconstruire les formes classiques, aidé par la caméra de Caroline Champetier se glissant dans les conversations, suit les quatre comédiennes de cinéma / actrices de théâtre qui passent de la scène à la salle et poursuivent le drame dans la maison partagée. Souvent, le ton change, elles jouent théâtre, puis cinéma, déclament et chuchotent... « Trouver le ton juste, connaître son personnage » et, surtout, « éprouver physiquement le sentiment », dira encore Bulle Ogier qui, dans le film, saura mettre ses actes en accord avec ses idées.

Hervé Pichard