En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

samedi 4 mars 2017, 20h30

Salle Henri Langlois

20h30 → 22h10 (96 min)

Luis Buñuel
Espagne, Italie, France / 1969 / 96 min / DCP / VOSTF
D'après Tristana de Benito Pérez Galdós.

Avec Catherine Deneuve, Fernando Rey, Franco Nero, Lola Gaos, Antonio Casas.

À Tolède, Don Lope devient le tuteur et l'amant de la jeune Tristana.

Restauration en HD réalisée au laboratoire Éclair. En avant-première de la sortie de la rétrospective Buñuel par Carlotta Films pour Studiocanal, à l’été 2017.


L’année 1969 marque le retour officiel de Luis Buñuel en Espagne. Huit ans après le scandale provoqué par Viridiana, le ministère de l’Information et du Tourisme franquiste autorise finalement le cinéaste à tourner Tristana, dont le scénario adapté du roman éponyme de Benito Perez Galdos (paru en 1892) a déjà été plusieurs fois revu depuis 1952. Buñuel, et son scénariste Julio Alejandro, transposent l’action en 1929, à Tolède. Le tournage se déroule à l’automne dans la ville animée des souvenirs de jeunesse surréaliste du cinéaste, et en studio à Madrid. Coproduction espagnole, italienne et française, le film réunit les trois nationalités à l’écran. Fernando Rey interprète Don Lope, figure miroir d’un Buñuel vieillissant. Franco Nero joue le rôle du jeune peintre, Horacio. Et Catherine Deneuve, qui interprétait Séverine dans Belle de jour trois ans plus tôt, incarne le personnage de Tristana, évoluant de la jeune orpheline innocente et docile à la femme mutilée acariâtre et cruelle. Le film, et la prestation de l’actrice, sont salués par la critique au printemps 1970. Tristana sera présenté hors compétition au Festival de Cannes, et nommé aux Oscar en 1971.

Marion Langlois