En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

dimanche 5 mars 2017, 13h30

Salle Henri Langlois

13h30 → 15h10 (99 min)
Séance suivie d'une discussion avec Wes Anderson et Barbet Schroeder
Copie légèrement rayée

Barbet Schroeder
Etats-Unis / 1987 / 99 min / 35mm / VOSTF

Avec Faye Dunaway, Mickey Rourke.

Henry Chinaski, écrivain, hante surtout les bars dans les faubourgs miteux de Los Angeles. Il rencontre Wanda, une femme solitaire qui elle aussi s'adonne à l'alcool.

« C'est par ce film que j'ai rencontré l'œuvre merveilleuse de Barbet Schroeder. Nous adorions le magnifique Mickey Rourke dans ce film plus que dans n'importe quel autre. Faye Dunaway est spectaculaire, elle aussi. La photographie de Robby Müller pose une lumière particulière, toute en néons, sur une certaine misère. » (Wes Anderson)

Henry Chinaski rencontre Wanda Wilcox pour le pire et le meilleur, au nom de l’alcool et de l’amour. Dans un Los Angeles nocturne émaillé des enseignes au néon de bars peuplés de figures interlopes et réelles, un écrivain séduit une « déesse en détresse ». Début d’une relation en forme de dérive, downtown L.A., au bar Kenmore, à la recherche du scotch de fin de soirée ou de la bière perdue.

Avec Barfly, Charles Bukowski écrivait pour la première fois pour le cinéma. Ce récit autobiographique lui avait été commandé, non sans mal, par Barbet Schroeder pour 20 000$. Schroeder essaiera pendant sept ans de monter le film avant que la Cannon, prise alors d’un élan artistique (Godard, Kontchalovski) loin de ses têtes d’affiche habituelles (Bronson, Stallone, Van Damme), ne se lance dans sa production et que Mickey Rourke ne s’y investisse au point de proposer lui-même le rôle de Wanda à Faye Dunaway. La Cannon prise ensuite dans une tourmente financière juste avant le tournage, Barfly se monte finalement grâce au complément de dernière minute d’American Zoetrope, la société de production de Francis Ford Coppola. Le tournage se déroule dans les lieux réels parcourus par l’écrivain vingt ou trente ans plus tôt. Et en 1989, deux ans après le lancement de Barfly, présenté en 1987 au Festival de Cannes, « Buk » publie Hollywood, ou l’histoire du film, de l’écriture à sa sortie. Dans Barfly, Bukowski est incarné littéralement par un Mickey Rourke lancé dans une transe douce et immobile, menton en avant, bouledogue meurtri sur la défensive, en attente de baston, face à une Faye Dunaway qui promène son élégance chiffonnée.

Bernard Payen